1
min

Le Sentier des Feuilles Mortes.

Image de Max Delvo

Max Delvo

52 lectures

80

Ce banc de rondins sobre et discret
Ou triste quelques fois je me repose
Ce jour-ci, je le trouve bien moqueur
Insensible aux attaques du temps
Il n’a pas changé depuis trente ans
Souvent autour de lui nous dansions.

Ce petit sentier, si souvent arpenté.
Va de ci de là, et se joue de moi
Pentu et obstiné, ses galets bernent
Roulent sous mes pieds, se dérobent
Mais tenace je brave encore la pente
Il me reste ma canne pour m’accoter.

La place d’Anne est prise et cela m’agace
Austère est assise là, une dame en noir
Je me contente de cette livide compagnie
Qui soulage quelque peu ma solitude.
Toute conversation demeurant vaine,
Je dispose de l’heure par relater ma vie.

Puis elle se lève et de son regard froid
Me presse de suivre, en montrant du doigt
Le sentier qui se perd dans les sous-bois.
Quais-je donc à perdre, si ce n’est ma foi ?
Sans hésiter j’accepte de suivre cette voie,
L’espoir peut-être de revivre une autre fois ?

Sur le sentier les feuilles mortes se tassent
D’autres virevoltent sous la brise glacée
Elles tourbillonnent, l’automne est passé
Là, sous un chêne dénudé, je suis étonné
Aussi jolie qu’autrefois, apparaît Anne,
Illuminée d’une jeunesse retrouvée.

Elle me fait signe, et je l’accompagne
On dirait que là-bas en lisère du bois
S’arrête le sentier sur l’horizon illuminé
Anne, le visage radieux, a pris ma main
Soudain, plus de douleurs, plus de canne
Il fait bien plus clair et bien moins froid.

Un jour on apparaît, un autre on disparaît
Laissant ici bas le souvenir de nos amours
Consigné à jamais au cœur de nos enfants
Il est temps, nous pouvons reposer en paix.

PRIX

Image de 6ème édition

Thème

Image de Poèmes
80

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Vinvin
Vinvin · il y a
Les bois finnissent par nous perdre, comme l'on traverserait le fleuve Styx.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Un seul être vous revient...et tout est embelli ! Joliment poétique , Max !
·
Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
Vu comme ça, la Mort paraît douce. Joli poème en pente douce, à l'automne d'une vie fructueuse. Au passage un i a fui la lisière du bois... vous pouvez demander à Short la correction ils sont très réactifs. Émouvant la dernière strophe.
·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
Merci pour tout, j’apprécie beaucoup , toujours très heureux de votre présence.
·
Image de RAC
RAC · il y a
De la tristesse mais beaucoup de tendresse ! A bientôt...
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une étrange lumière traverse ce poème. Et puis il y a ces feuilles mortes qui se ramassent à la pelle ... avec les apparitions en plus. ...
·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
L'espoir au bout du chemin, l'espérance, merci à vous.
·
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Très jolie histoire... l'amour et la jeunesse retrouvés, c'est le paradis... ☺
Je serais contente si vous veniez lire mon texte de participation à la matinale "Les fantaisies oniriques de la destinée " et je vous donne 5 voix pour cette tendre histoire ♡

·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
Je vous remercie Maud, pour cette généreuse notation, et bien sûr je vous retrouve sur votre page, bonne soirée.
·
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Est-ce que je lis ou chante ? Bravo avec mes trio***
·
Image de Max Delvo
Max Delvo · il y a
Merci Firmin, bonne soirée.
·
Image de Anneh Cerola
Anneh Cerola · il y a
Le sentier qui mène à la lumière...
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Bonsoir Max, un très beau poème porté par un plume de qualité. Je vote.+5*****
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/pour-un-dernier-sourire
Est en finale, si ce n'est pas déjà fait, merci de bien vouloir le soutenir.
Julien

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Très doux et tendre, je vote !
Et vous invite sur ma page, merci !

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Pour qui connaît la montagne comme je la connais, ce récit semblerait anodin et compromis d’une certaine vantardise. On pourra me reprocher de vouloir dramatiser une expédition sans but précis ...