le Sélénite

il y a
1 min
25
lectures
2
Certes, il n'est pas riquiqui
Tu n'en es pas vraiment fière
Je le trouve pourtant exquis
Il a vraiment tout pour plaire

Lorsque tu t'allonges au lit
Il me fait pousser mil soupirs
Ses courbes m'inspirent cent délits
Mes mains à lui il attire

Quand il se balance insolent
Devant mes yeux obnubilés
Je suis pris d'un désir violent
L'ardente envie de l'enfiler

Comme Aldrin dressa l'étendard
Je gagnerai aussi ta Lune,
La perforerai de mon dard
Forcerai ta rondelle brune

Et toi, en plus, tu recules !
Coquine, tu m'as convaincu
Sans vergogne je t'encule
Mon Dieu que je l'aime, ton cul !
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !