Le saule pleureur

il y a
1 min
401
lectures
47
Qualifié
Image de Eté 2016
Bousculés par le vent et ployant sous la pluie,
Les rameaux arrondis paraissent évanouis.
Fidèle au sol boueux, le tronc résiste au temps
Et fleurit les branches dont le cœur s'épanouit.

Le saule merveilleux balance ses lianes
Qui oscillent et ondoient en robe de sultane.
Sous le vent hasardeux chemine une chanson,
Les feuilles entraînées racontent les saisons.

Malgré ce que l'on dit, le saule ne pleure pas,
Il courbe l'échine aux odieux aléas
Et guerroie patiemment contre l'injuste ciel
Qui rudoie la souche de courroux solennels.

Au calme revenu, la liane caresse
Les gouttes endormies que plus rien ne presse,
Et le chant des oiseaux sur le bois triomphant
Entoure d'harmonie les rires des enfants.

47

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !