Le rythme du sommeil

il y a
1 min
4
lectures
1
Se lever tôt, c'est tout un art
et ça commence la veille au soir
un sacrifice pour certains loirs
est de ne pas se coucher tard
enfin vient le moment peinard
celui de quitter son falzar
de se poser dans son plumard
et puis de lire un bon polar
quand le sommeil se pointe, hagard
à sa lecture il faut surseoir
plus de lumière, il fait tout noir,
le grand silence est un nectar
que ne connaissent pas les nuitards.
Sans plus attendre, l'esprit s’égare
voilà que les heures nous répare
le réveil sonne comme un pétard,
le corps émerge, fin de l'histoire.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,