Le royaume

il y a
1 min
9
lectures
1
Des ténèbres je suis le jeu,
Parlant du diable je dis je.
Quand tous les jours changent de nuit
C’est jour et nuit, que je te nuis.

Non point de fin à mon royaume
Coule ton sang, parfait arôme,
Ce doux repas, qu’est mon malheur
Parfait parfum, qui sans valeur

Emplit mon cœur, sang de mes larmes,
Jamais ne coulent sans vacarme
Si ton silence est ennemi,

Alors ta vie n’est infinie,
Sans quoi mon règne n’a de sens,
Car oui ce trône est de souffrance.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Charmant écrit, vous avez mes voix !
A présent, si vous voulez lire mon royaume embrumé pour le Prix Imaginarius, c'est par ici...
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume