131 lectures

0

C’est le désespoir à bord du navire humain !
Chacun des passagers du psychisme emportés
Par le cyclone trompeur longtemps cru lointain.
Le monstrueux rappel avale les invités.

Des tornades infinies en vue mais non ressenties !
Le Néant plus effroyable, à notre surprise,
Que le grand Noir de notre âme et de notre esprit,
Que le grand Froid de nos cœurs et de nos hantises.

En fermant les yeux, aucun doute, je vois tout rouge.
Tiens, des tâches noires au loin ! Le grand Noir est-il mal ?
La scène horrifique m’empêchant d’ouvrir la bouche
Se déroule dans mon esprit ensanglanté, pale.

Les passagers, impuissants face au vice du vide,
S’appuient tous sur ma perception pour les sauver
De la catastrophe méprisante et déchainée.
Hélas, je ne vois que du sang dans une piscine.

Hélas, je ne vois que le rouge du vide.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,