1
min

le Rêveur

Image de Emery Macéan

Emery Macéan

15 lectures

0

La nuit m’est devenue totalement plus agréable
Mon lit, mes draps me sont plus confortables
Car en fermant mes yeux je me vois ailleurs
Loin de ces souffrances qui me tuent à toute heure

Les rayons doux du soleil me sont devenus ténèbres
Et les ténèbres me sont devenues belles comme des gerbes
Car le jour se plait à m’enfanter que le mal
Pourtant la nuit m’engendre un bonheur idéal

Pourquoi ne je reste pas prisonnier de mon sommeil
Pourquoi en dormant faut-il que je me réveille
Car dans l’autre côté de cette vie je vois que la paix
Pourtant quand mes yeux s’ouvrent, déjà la peur chasse ma paix

Maudit soit le soleil, le jour et ses composants
Mais la nuit, je la contemple comme en l’adorant
Car dès mon détachement du lit me salue la misère
Pourtant à la fermeture de mes yeux, je me sens roi de la terre

Je cherche, je fouille, j’agis comme un fou à mon réveille
Je questionne le rivage, l’horizon sur ce paradis du sommeil
Car l’amour me semble inexistant dans le réel
Est-ce pourquoi je veux vivre un sommeil éternel

Hélas ! Je ne peux changer la tournure des choses
Moi qui suis aussi vulnérable qu’une rose
Je ne peux qu’accepter cette vie de malheur
Car malgré moi, je ne suis qu’un pauvre Rêveur

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,