Le rêve du prisonnier

il y a
1 min
21
lectures
0
Le prisonnier debout, dans les quatre murs de sa cellule
Convoite au loin le chant simple d’une libellule
Qui vole en liberté hors des barreaux de la prison
Vers le soleil jaune qui se lève à l’horizon.

Assis comme humain dans sa prison infecte
Il mesure alors la grandeur de cet humble insecte
Qui jamais n’a connu le fer des barreaux,
Né pour vivre parmi les fleurs et les azurs d’eau.

A genoux, seul, dans la solitude de sa peine,
Sa prière s’élève comme un espoir fleuve
Qui coule de son cœur jusqu’à ses veines
Que seul le rêve de liberté abreuve.

Il s’envolera cette nuit vers la liberté en songe
Comme une vive lumière que l’espoir prolonge
Au profond des mondes du rêve et du sommeil
Pour au petit matin se retrouver libre à son réveil.


— Liberté ! Je t’ai enfin trouvé, Déesse étrange
Qui fait sa demeure au dessus du pays des anges.
Descendras-tu seulement sur la terre des hommes
Pour révéler à tous ton essence et tes formes ?

La liberté est le rêve du prisonnier.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,