Le rêve 2

il y a
1 min
10
lectures
0
Bel ange dont le front d'une divine flamme resplendit ; dont les yeux ont un éclat si pur ; toi, que dans son délire un grand peuple réclame, de grâce, quitte enfin tes domaines d'azur : parmi nous, viens régner ! Le sceptre de la France, Plus léger désormais, par toi s'il est porté, comme un rayon divin tarira la souffrance... Arrive, je t'attends ; règne enfin, Liberté !
-Viens de même ici-bas partager la couronne, sœur inflexible et juste, à qui l'homme, affranchi, méprisant les vains droits que la fortune donne, doit l'immense bienfait du pas qu'il a franchi. Viens ; redits à ton tour, qu'enfants d'un même Père, nous avons en naissant la même qualité ; » Jésus-Christ l'enseignait quand il parut sur terre.... Arrive, je t'attends, sublime Égalité !
-Et toi, déesse aimable et compagne chérie, que tout cœur généreux à jamais doit bénir ; toi qui, bonheur suprême, embellirais la vie, si les mortels ingrats voulaient mieux t'obéir.
-Viens ; prêche aussi partout ta doctrine si tendre : Montre un Homme expirant pour cette humanité... Et les cœurs endurcis daigneront te comprendre ; arrive, règne enfin, douce Fraternité !
-Étrange vision!... Qu’évoquais-je ? Trois rêves !
-Liberté, qui jamais ne put bien te concevoir ?
-Égalité, dis-moi, régnas-tu sur ces grèves ? Fraternité, vit-on plus décevant espoir...
-Oh oui ! Restez au ciel, vous que l'œil du poète,
-seul, put y découvrir ; car la réalité, froide, vide, implacable, à chaque instant répète que sur terre il ne fut jamais de Liberté !

Oh oui ! N’approchez pas, vierges que l'on renie, d'un monde où règne, hélas ! Un nouveau siècle d'or : Vous y verriez partout la misère asservie, le vice triomphant sans honte, sans remords ! Le long de ces chemins n'errez point suppliantes, car sans or, ici-bas, plus d'hospitalité... Reste où l'on vous voit belles et souriantes ; aux vrais séjours de paix et d'immortalité !

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,