Le regard, le gouffre et l'écrivain

il y a
1 min
545
lectures
86
Qualifié

Je vous souhaite la bienvenue sur ma page ! On passe au Prix Sorcellerie maintenant, et vous pouvez lire ce poème : La crise au logis des sorcières. Bonne lecture !

Image de Grand Prix - Hiver 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

L'été se prélassait, la montagne était belle,
J'avais foulé le roc, gravi des raidillons,
Et je rentrais en ville.

L'orage me surprit au creux de la ruelle,
Je courus, mais la grêle armait ses bataillons,
Je me hâtais, fébrile.

La chute fut cruelle et l'effroi mémorable.
Sous le poids de mon pied le sol avait cédé,
L'averse faisait rage.

Mon cri n'alerta point de passant secourable
En cet endroit désert où le jour attardé
Allait plier bagage.

Démise par le flot, la lourde plaque en fonte
Montrait le trou béant qui m'avait englouti :
Un regard de chaussée.

Tombant au plus profond, je redoutais la honte
D'une fin pitoyable et d'un sort décati,
D'une mort déclassée.

Périr dans les égouts, sordide destinée !
Moi dont l'ambition montait jusques aux cieux,
J'étais bien misérable.

Ces titres assassins de presse mal lunée
Envers le plumitif qui jalousait les Dieux
Me rendraient méprisable.

Tous les sens aux aguets, j'aperçus une foule
De nains et de géants tressant avec leurs mains
Une vaste corbeille.

Ce berceau m'accueillit tel un flan dans son moule,
Mes êtres de papier, de solides humains,
Me parlaient à l'oreille.

« Toi qui nous inventas, nous prêtas vie, parole,
Toi qui nous façonnas, nous te relèverons,
Tu connaîtras la gloire.

Nous t'attendions en bas pour t'offrir en obole
Notre reconnaissance, et nous te porterons
En signe de victoire »

L'enfant, le fou, le prince, auguste personnage
Me protègent du mal, veillent encor sur moi,
Me sauvant de ce gouffre.

Je reprends le chemin, n'étant que de passage,
Je suis le tâcheron. Le cœur lourd, en émoi,
C'est pour eux que je souffre.
86

Un petit mot pour l'auteur ? 120 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Kahina De kabylie
Kahina De kabylie · il y a
Belle fade fred
Les mots resonnent en moi

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Kahina. 🙂
Image de Kahina De kabylie
Kahina De kabylie · il y a
Merci a toi🥰
Image de Patricia Destrade
Patricia Destrade · il y a
Une fable mais aussi une belle leçon de vie, dont l'auteure se relève grandie!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Patricia et pardon pour le retard de réponse.
Image de Jul Saint Jean la Puenta
Jul Saint Jean la Puenta · il y a
fable poétique géniale, et à la construction élaborée des vers bravo Fred !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Jul Saint Jean la Puenta pour votre appréciation élogieuse !
Image de Agnès Rémond
Agnès Rémond · il y a
Une fable très originale. J'ai beaucoup aimé.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Agnès !
Image de Criswilde Sarvoir
Criswilde Sarvoir · il y a
Rien compris.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonjour Criswilde Sarvoir. Il s’agit d’une fable. Un auteur est secouru et réconforté par ses personnages. Situation fictive à partir d’un fait réel.
Merci de m’avoir lue, bon week-end, je passerai vous lire.

Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Alors là, Fred, chapeau bas ! J'ai été happé par cette fable que j'ai trouvé d'une modernité réussie. 👏
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Donald !
Image de Ninn' A
Ninn' A · il y a
les êtres de papier, de solides humains... effectivement, on n'est jamais mieux servis que par soi-même mais attention à ne pas vous laisser happer par ce monde parallèle :-) j'aime beaucoup l'image de la grêle qui arme ses bataillons et celle du jour attardé qui plie bagage.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Ninn’ A, les personnages ont une vie, il suffit d’y croire, merci d’avoir aimé !
Image de Hélène Campus
Hélène Campus · il y a
Très original! J'aime beaucoup.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Hélène pour votre lecture !
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Quelle surprenant poème, comme toujours magnifiquement écrit ! C'est vrai que nos personnages peuvent nous sauver en nous offrant une vie à leurs côtés quand la vie réelle nous malmène.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Brigitte d’avoir aimé ce rôle de nos personnages ! 💖
Image de Philippe Pays
Philippe Pays · il y a
Très beau poème.
Les personnages sauvent celui qui les a créés, jolie idée !

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui et j’y crois dur comme fer. Merci Philippe !

Vous aimerez aussi !