Le Ramasseur d'Etoiles,

il y a
1 min
20
lectures
0
Il se passe parfois de bien étranges choses:
Mes pensées s'opposant aux mystères de la gnose,
J'étais assis pensif sur une pierre plate
Admirant le coucher de soleil écarlate
Du coteau éclairé de la Sainte Victoire.
(Paysage propice aux péchés expiatoires.)
Le dos en appui sur un arbre de Judée,
Magnifiant la Nature que Dieu avait créée,

J'observais. Apparu au détour du chemin
Un homme marchant seul au visage d'airain
Vétu d'un long manteau qui lui couvrait le corps
D'un chapeau de cuir noir avec un large bord
Et pendue à l'épaule, une longue gibecière.
Il n'avait pas du tout l'attitude guerrière,
L'allure noble, un pas vaillant, impartial;
Avec sur l'autre épaule un aigle impérial.

Le soir accentua sa mainmise sur terre,
La lune et dans les villages, les réverbères
S'allumèrent et firent s'animer les ombres,
Et moi plus que jamais tapi dans la pénombre,
Je suivais, attentif, cet homme des plus curieux
Car il avait laché son aigle dans les cieux.
L'homme suivait son animal d'un oeil distrait,
Occupé à chercher alentour, un objet

Ou quelque chose, quand soudain l'aigle glapit.
L'homme stoppa net, chercha et enfin sourit
Il venait de trouver la première d'une longue
Série qu'il enfouit dans sa toile oblongue.
Plus il la remplissait et moins elle pesait.
Plus elles étaient grosses, plus vite elles entraient.
Le fourbe rapace glapit mais cette fois
Une pierre brillante se trouva près de moi.

Il s'approcha alors, et, surpris de me voir,
Ramassa d'abord la pierre et de ses yeux noirs
Me fixa d'une façon froide mais aimable.
Ne sachant pas lequel de nous était coupable,
Il s'esquiva, puis se posta sur le chemin
Rappelant son aigle d'un signe de la main.
Dans un calme profond il ouvrit sa besace
Puis il plongea son bras muni d'une calebasse...

Et lanca dans le ciel ses pépites d'or pur
Comme en jette aux oiseaux des miettes de pain dur.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,