Le procès de la nuit

il y a
1 min
14
lectures
2

Ecrire contre l'ennui quand les mots nous sourient. En compétition: "Les Boréals" "Avant-goût des Limbes" "La goule des marais" "L'art du Pôle"  [+]

Jadis, à l’aurore, le jour mélancolique
Accusa la nuit de s’accaparer romance
Des hommes, assoiffé par ses gestes poétiques ;
La nuit s’en défendit, ainsi parla l’offense :

Lorsqu’il décline, hommes et femmes se rencontrent,
Le prologue de la flambée des passions,
Lorsqu’il culmine, et qu’il sort la nue qui se montre,
L’épilogue timide en manque de maillons.

Mais, la nuit réfute les arguments du jour,
Et plaide héberger du public à divertir,
Bien que ne gère les affaires de l’amour,
Chaque soir, pour ça, voit les astres revenir.

Sans juge là-haut, le plaid sera éternel :
Aux hommes il appartient de choisir leur ciel.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !