Le prix du sang.

il y a
1 min
13
lectures
3

《Ce qu'on te reproche, cultive-le, c'est toi !》Jean Cocteau  [+]

I. Inséparables

Comme le sable est au rivage
Le poisson est à l'océan
Comme la pluie est à l'orage
L'étoile est au firmament

Comme la feuille est à l'arbre
La nature est à la Terre
Comme le calcaire est au marbre
La forêt est à l'atmosphère

Comme l'eau est au roseau
Le Colisée est à Rome
Comme la plume est à l'oiseau
La liberté est à l'homme.

II. Au bout.

Au bout de l'horizon
Les champs rougeoyent
Sous le soleil du monde
Au bout du champ
Les faux tournoient
Sur la terre féconde.

Au bout des faux
Les hommes dansent
Dans la lumière
Au bout des hommes
Leurs mains se balancent
Contre chaque ornière.

Au bout de leur mains
Leurs doigts pétrissent
Agressent, adorent
Au bout de leurs doigts
Leurs horizons s'évanouissent
Et leurs vies et tous leurs sorts.

III. Api.

D'abord, armé d'un couteau
Il l'a coupé en quatre
Puis il a oté son cœur
D'où se sont échappés les pépins.

Ensuite minutieusement
Il a épluché sa peau rouge
Qui forme un petit tas
Sur la table devant lui.

Enfin, il a croqué dans le fruit
Pendant cinq minutes
Il a oublié
Que le temps est assassin.

Kephas.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
De fortes images , des oppositions, l'un ne va pas sans l'autre .
Image de KE PHAS
KE PHAS · il y a
Merci !
Image de ERRA
ERRA · il y a
Des images fortes et évocatrices dans ce poème, bravo!
Image de KE PHAS
KE PHAS · il y a
Merci !
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
Oui, le temps peut paraitre cruel, mais au bout du bout, il nous rappelle que riches ou pauvres, nous seront tous égaux devant la mort.
Image de KE PHAS
KE PHAS · il y a
Tout à fait juste !

Vous aimerez aussi !