1
min

Le Printemps des Poètes

Image de Daniel Le Roux

Daniel Le Roux

25 lectures

1

On les retrouvera, tu verras chaque fois, près d’une fontaine blanche
Assis seuls et rêvant, à des jeux si joyeux, à ces fameux dimanches
Ce sera clair et chaud, quand de leurs mots aux vers, déchireront les silences

Ils tomberont sur nous, comme des verbes fous, comme des puits de science
Nous toucherons surtout, voudrons nous rendre fous, et prendre leur revanche
D’une rime, d’un couplet, ou d’un alexandrin, portés comme palanches

Et puis tous ces bons mots, que l’on trouve si beaux, qu’on aime d’insouciance
Dans le creux de leurs mains, comme de beaux refrains, habilleront nos dimanches
Prose douce et jolie, rimes belles sensuelles, telles bouquets de pervenches

De Paris ou d’ailleurs, du haut du sacré cœur, voir la vie en couleur
Vous les verrez heureux, de rimes se satisfaire pour le plaisir des cœurs
Les poètes sont si beaux, que vous les aimerez, graines fines de bonheur

Et par-dessus vos rêves, ils poseront leurs habits, et les rendront jolis
Promenant sur les grèves, auprès d’une falaise, tout un après midi
Car pour tous leur printemps, qui n’a jamais finit, recommence aujourd’hui

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,