1
min

Le prince des Carpates

38 lectures

0

Des hauts des grands Islands aux vastes Conifères

Dans son château de pierres où dorment les vents

Vit le prince Vlad Tepès que les hommes de chair

Appelent "Comte Dracul' " du ton condescendant



Des tentures où jamais ne perce la lumière

Ornent les amples fenêtres ennmies du jour

Les lustres brillants rythment le ton et l'atmosphère

Pendant que des livres, de tous les murs, font le tour



De fins objets trônent sur chaque étagère

Etincellants bijoux d'art aux infinis contours..

Comme l'hermite dans son palais de lumière

Sa majesté tient partie les trésors qui l'entourent



Les miroirs sans tain, ne lui disent plus son âge...

Dans son coeur, la pudeur d'un amour vieux de mille ans,

Qui du temps fait le lit et du sang son breuvage

Inexorablement...sur le chemin de " l'AVANT"



0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,