689 lectures

109

Qualifié

Sais-tu que je voyage en année lumière, né sombre, mes bleus sont ma tunique, mon manteau d'hiver, et toi es-tu un loup de mer, un chat, un éléphant, un rhino-féroce, ou un refuge pour un paraplégique, sans logique, de la vie qui a perdu son âme-sœur, sans comprendre le pourquoi du comment ?

Je suis l’envol d’un oiseau-lyre, larmes lyrico-siffleuses versées sur le quai du savoir. Je jette des pierres à la rivière, regard en ricochet sur une comète sibylline, à souffler des espoirs égarés en jours d’orage-éclair. La rage dans le cœur, enfin, jadis je croyais au père Noël sur son traîneau traîné par des rennes au milieu de joyeux lutins, je n’ai vu que des coups de feu et quelques kadogos devant la parcelle. Je suis un loup de mer que la mer emporte. La logique de la vie me donne une roche à l’orée de l’allée pour faire l’auto-stop. Je tends la main à la bruine et la referme aussitôt sans vraiment comprendre le pourquoi du comment.

Les astres ne sont pas désastres, nous sommes humains par acte de naissance mais nos plumes écarlates nous permettent de construire des bateaux, des voyages imaginaires, de la clarté dans l'aube de nos peurs, d'éclairer, de devenir lampadaire, d’Être des arbres, des bouleaux, des chênes, du cacao, un ananas, un as de cœur, une sœur, un frère, un inconnu, une rue, un ru, un fleuve, et de ne pas avaler des couleuvres... Ma graisse se transforme en grâce et alimente les couvre-livre, un rêve de gosse.

Certains ferment les yeux et d’autres ouvrent leurs cœurs. Ils voient des défis où ailleurs on ne verrait que des obstacles. La lune sourit toujours malgré sa solitude. Embruns sur les rétines, les larmes n’expriment pas que tristesse. Parfois dans l’indigence, seule l’imagination devient une richesse et redonne goût à la vie. Elle m’a dit une fois que la mienne était débordante. Des fois quand frémit l’espoir en fracas des brindilles, les yeux sur l’armée d’étincelles dans le ciel, c’est à elle que je pense en silence de prière.

PRIX

Image de Printemps 2018
109

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Claire Kiefer Slamity Jane
Claire Kiefer Slamity Jane · il y a
L'alliance de vos deux esprits et de vos plumes expertes pour parler de la vie est toujours très agréable.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je vous découvre par ce texte de prose poétique et je suis émerveillée par les images qu'il transporte.
Je vous invite "A l'horizon rouge" en finale du Prix lunaire. Merci.

·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
je me suis laissé porter au rythme de vos métamorphoses poétiques, puis je me suis envolée si haut, si haut, tel un oiseau cosmonaute qui veut toucher les étoiles de vos mots. ( plus dure sera la chute!)
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
je ne voudrais pas que vous chutiez chuchotez plutôt
·
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Le long d'un voyage imaginaire, transformer la fatalité en parlant au silence...
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
une bien belle réflexion sur ce texte a deux têtes, monsieur jocelyn Danga, et moi, merci cela ouvre des perspectives de développement de ce texte
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
on pourrait résumer votre réflexion par : ' on sait qu'on ne sait pas ' ! mes voix
si vous aimez , j'ai mon " à l'aube " en finale St Valentin...

·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
voté pour jeanne j'adore ses textes
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...pas de problème , moi aussi j'avais voté pour elle , on ne peut pas plaire à tout le monde ...belle journée !
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
zouzou ma santé ne me permets presque plus d'écrire, auteur de divers romans, je ne peux plus en construire, alors, je pense mes plaie d'abords, merci de vos voix
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
C’est toute la dualité entre Science et Philosophie. La science constate, dissèque, démontre, théorise, théorème, formule, rationalise, explique les phénomènes, le comment quand la philosophie pose question, cogite, raisonne, disserte, analyse, synthétise, propose des pistes de réflexion, demande le pourquoi, le pourquoi du comment. La première décrit comment le monde existe, décompte le nombre d’individus, la seconde se demande pourquoi le monde existe et notre raison d’être sur Terre. La science par nature est fondamentalement septique, la physique quantique étudie le champ des possibles quand la philosophie élargit le champ de conscience, le continuum de pensée. Elles n’ont pas la même approche, le même but, la même intention, la même appréhension, la même représentation des choses et des gens. Entre les deux il y a un fossé, il y a le cœur et la raison. Il y a de la poésie dans les mathématiques, la physique, la métaphysique, l’astrophysique, dans les lois des probabilités, les relations de cause(s) à effet(s), les équations à une ou deux inconnues, dans les étoiles, les comètes, les planètes, les galaxies. Une très jolie réflexion poétique, un raisonnement, un cheminement de pensée intéressant, un regard, des points de vue, des points d'interrogation sur la condition et la position de l’Homme dans l’univers, sa force, son appétence à vivre et à penser.
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
Jeanne je me nourrit de votre texte, comme de mon béotisme, voir ma bêtise (sans cambraie) ! nous sommes deux têtes quatre mains, et j'aime cette expression ainsi que ce long propos que j'adopte.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
L'essayer c'est l'adopter. Vous voyez Jean-François que vous pouvez pianoter d'une ou à deux mains. :-) Au plaisir de vous apercevoir aujourd'hui peut-être ou alors demain, après-après demain ce sera trop tard et après l'heure, ce n'est plus l'heure. Belle soirée et à tantôt.
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
sourire
·
Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Tout se mêle ici, la fatalité, la rage, un peu d’accablement, mais c'est finalement l’espoir qui reste et triomphe finalement. ALors, me^me si tou n'est pas facile, surtout si tout n'est pas facile, je vous invite en mon jardin pour voir ce que j'y sème... Et vous donne bien volontiers quelques unes de mes graines :) http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/nous-on-seme
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
Bonjour sortant de l'hôpital je ne peux lire et répondre que par le bouton j'aime, merci !
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Bonsoir Jean-François,

Je ne vous voyais plus, ne vous lisais plus, ceci expliquant donc cela. Ainsi, vous pouvez uniquement cliquer sur le bouton j'aime... idée-suggestion, repassez, cliquer-cœurs sur mes compositions en lice, c'est bon pour la rééducation de la main. :-) Pour l'heure, je vous souhaite une belle soirée et un bon rétablissement.

·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Une prose poétique qui a du souffle et du style. Mon vote
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
Parfois un peu malmenés, parfois amusés, parfois émus, nous flottons sur vos mots, impossible de diriger la barque, nous nous laissons dériver
·