Le petit oiseau

il y a
1 min
28
lectures
3
Ne pensez pas qu'il soit timide,
Bien qu'il ne quitte jamais son nid.
Dans sa couche chaude et humide,
Avec langueur il se blottit.
Malheureusement, sa curiosité le perd,
Il devient la proie, de minous pervers,
Surtout quand il tend trop son cou,
Il est fait prisonnier à tous les coups.
Bien sûr comme tous les minous,
Après avoir joués comme des fous.
Ils recrachent leur proie affaiblie,
Qui pantoise se replie.
Dans son nid mieux vaut rester,
Bien tranquille et au chaud,
Car voyez vous, la curiosité est un vilain défaut.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,