Le petit Marmiton

il y a
2 min
55
lectures
6

... un mot, juste quelques lettres, pour attirer vos yeux, bruns verts ou bleus et dans votre esprit faire naître une douce chaleur, comme au coin du feu  [+]

Hommage aux travailleurs discrets de Short édition

Merci à tous ceux qui dans le secret
Corrigent jugent et lisent sans arrêt
Nos élucubrations nos navets
Nos romances ou nos sonnets

Et le soir après le boulot
Se gorgent peut-être de cachets
Pour atténuer les maux des mots
Et leurs douloureux effets

Mais là n'est point le cœur du sujet
Il arrive en courant ci-après
Suite à ce cordial respect
Pour travailleurs discrets...


Short édition et le petit marmiton

Voici que je m'en vais vous conter une histoire à faire rêver, un texte bien d'aujourd'hui, qui sur le web est écrit...

Celle d'un petit marmiton sans prétention, qui avait une belle ambition. Max était son nom
Il avait deux passions, la cuisine et la conjugaison.
Depuis toujours il avait rêvé devenir un chef. Un chef aimé et apprécié. Point pour la gloire et la renommée, non, mais pour ses petits plats relevés, crustacés champignons, qu'il faisait sauter dans la poêlée pour enchanter ses invités.
Mais il était si discret, si peu grand, que cela altérait ses talents. On le prenait toujours pour un enfant !
“...Pas assez haut pour la cuisine...” “...Mais rajoute donc des tartines !!!...” Sans cesse il se faisait moquer, tant et si bien qu'il en était à déprimer...

Un jour, alors qu'avec 'Pray for Paris' il priait Dieu , il eut soudain une idée. Accommoder ses deux passions cuisine et conjugaison, en faire une sauce bien liée et goûter sa création.
Il se mit avec joie à cuisiner l'alphabet, la saveur de la lettre, à déguster la phrase et lui faire donner tout son jus. Son sens le plus profond. Comme un mets, aux p'tits oignons...
Car les petits plats, pensait-il, ne peuvent-ils pas avoir du caractère ? Et les mots être relevés, épicés et nous enflammer ? Avec un optimisme bien nourri Il s'en fût alimenter ses écrits.

Mais que ne fut-il pas surpris en consolant son cœur endolori, car, en un trait de plume, disparue l'amertume... Et de la cuisine de la lettre, humblement, il avait inventé la recette ! Mais comment partager cette idée, pour les connaisseurs, les gourmets ?
C'est alors, que lui dit une amie, ta cuisine y sera servie, sur Short édition c'est tout bon... mon doux petit marmiton...
Et là oh merveille , il jubilait, tel un roi dans son palais ! Car que ne voyait-il pas sur la page Short édition, lui, le petit marmiton ?

Publier, participer, échanger... Il ne savait plus de la tête où donner...
Les très courts, les nouvelles, les bd... Il était enfin rassasié...
Histoires, poèmes, classiques... Plein les marmites...
Et enfin pour les Haïkus, les fanfictions... une révélation !

Voici notre joyeux luron qui se mit à chanter comme un pinson !
'Vennnez savourer et gouter la cuisinnnne...du p'tit marmitooonnn... sur Short édition c'est tout bonnnn...'
'Vennnez savourer et gouter la cuisinnnne...du p'tit marmitooonnn... sur Short édition c'est tout bonnnn...'

C'est alors que de la rue, un passant, l'entendant, fut ému... C'était le patron de la sécu !
Devant cet enthousiasme débordant, la sécu pris les devants. Et voici notre petit champion qui lui déballe tout son roman ! Et, en quelques instants, ils devinrent copains comme cochons...
Finie la dépression du patron, à la poubelle, les cachets, les injections...
Depuis le temps qu'il cherchait une solution au souci des malades par millions ! Et hardiment, il décrocha les subventions.
La poésie se dit-il, n'est elle pas un art, une culture, comme le cinéma, la peinture ?
Et voici un nouveau décret : “Je déclare, foi de patron, Short édition dans mon giron.” Et pour la thérapie par l'écriture, il prit tout un lot de mesures.
D'utilité publique, et ordonnances gratuites ! Remboursement sécu, pour le moral c'est un dû !
Un bon moyen de vider ses accus.
Short édition, disaient-ils encore à l'unisson, plus qu'un moyen d'expression, de répandre de l'humour et de l'amour à foison.
Et qui sait, donner aux cœurs les plus meurtris, les plus endurcis, du bonheur au chant de la vie  ?
Et apporter la guérison ! foi de marmiton...

Short édition revendication !
Moi, le petit marmiton
Qui cuisine et mitonne la lettre alphabétique
Pour les sobres et les gloutons
Je demande la reconnaissance d'utilité publique
Du travail de short édition pour mille et une raison !

Passionnément, résolument, évidemment...

6

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Danielle
Danielle · il y a
Merci LM pour ce texte très réussi, que j' aime beaucoup car remplis d' àmour pour l' écriture,de joie, d' espoir, original.apporter la guéérison par l' amour et l' humour, ce sont les meilleurs médicaments." la joie est la moitié de la guérison".
Image de LM
LM · il y a
La joie est la moitié de la guérison ? bien trouvé Danielle ! as tu vu le film docteur Patch avec Robin Williams ? un acteur (dcd il y a peu) que j'aime beaucoup. ce film parle de ca : joie et guérison !!!
Image de Danielle
Danielle · il y a
Oui, c' est formidable, non je n' ai pas vu ce film, il m' intéressé, je vais voir.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Ah ah le petit marmiton, que c'est mignon. + 1
Image de LM
LM · il y a
Lol, heureux que tu aimes .... a bientot !