1
min

Le Petit Antoine

9 lectures

0

Il a les yeux noirs d'un homme qui n'est plus tracé par aucune peur , étoilés par une sorte d'appétit moderne , famélique et métaphysique . - Qui s'accroît en vous regardant .
Parvenant de très loin , son regard veut épancher en toutes choses un oeil favorable , parce qu'il aime a plonger en elles pour y boire de nouvelles épreuves .

Ses cheveux sont bleus océans , sentent la menthe , le réglisse et le sel marin . Quand il vous fixe , en l'espace d'un instant , votre réflexion se décrispe , se démantèle , se déconstruit , puis mollement enfin chavire ; - et c'est une chaleur nouvelle , quoique faiblement emprunte d'une sensation de déjà-vu , qui commence a vous remplir , naviguer courageusement dans vos veines et faire battre vos tempes .

Vous regardez alors ses cheveux , qui se délient calmement avec une lenteur amibienne , et le petit homme commence a fatiguer sous les courbes sublimes et le fardage grisonnant que forment ses cils nuageux .

Son corps , s'il a le plaisir de rêver , se baigne alors entièrement de lumières stellaires et se fond dans une sorte d'antimatière . Des sons électroniques forment en lui des fantômes séduisants , - et vous verrez son sourire se dessiner quand de se répandre en rêverie son visage se détend finalement .
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,