1
min
Image de Richard Devost

Richard Devost

1 lecture

0

Là-haut sur mon perchoir
Avec le ciel si bas
Que j’arriva à le toucher
J’appris tout ce qu’une oie
Peut m’apprendre car, me dit l’oiseau offusqué
Avec une voix quelque peu nasillarde
-« Sachez que je ne suis pas un canard »
Voilà qu’au comble de ma bêtise
Cette oie s’avéra être un jars
Et moi, qui ne distingue pas
Un pluvier d’une hirondelle
Remercia le bel oiseau
Sans pour autant m’excuser de ma sottise
Car béat et rempli de bien-être ce jour-là
Sur mon perchoir, j’ai touché le ciel...
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème