1
min

Le pêcheur et la sirène

15 lectures

6

Le vieux pêcheur disait : impossible, non c’est impossible !
Se frottant les yeux, rendus par l’âge vitreux
Il croit mordicus qu’un djinn très malicieux
L’avait pour se gausser de lui, choisit pour cible.

Quelle n’est pas sa stupeur devant la vision
Quand son filet dans le canot enfin bascule
De constater qu’une sirène y gesticule
Pleurant de s’être fait piquer par l’ardillon. *

De peur que folie n’envahisse son âme
Le vieux marin verse sur sa tête un seau d’eau
Pour que cet incendie enflammant son cerveau
Ne le consume alors dans une ardente flamme.

L’Incommensurable de cette étrange histoire
C’est qu’il ne put conter par trop grande pudeur
Que la femme-poisson, remise de sa peur,
Rejoignit les flots bleus, son natal territoire.

Thèmes

Image de Poèmes
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Histoire d'eau...
·
Image de Gisny
Gisny · il y a
Quand la réalité rejoint la fiction. Une petite merveille au goût des algues marines et de l'air iodé des flots berceurs.
·
Image de Duje
Duje · il y a
Ce que femme possède entre les cuisses , sirène l'a dans la chevelure du fait de sa cuisse unique couverte d’écailles , c'est pour cela qu'on la représente souvent se mirant en se coiffant abondamment . Pauvre vieux , bien inutile d'éteindre ainsi sa flamme .
·
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
sympa
·