Le paysage

il y a
1 min
10
lectures
2

Boris Vian : "Un homme digne de ce nom ne fuit jamais. Fuir c'est bon pour les robinets."  [+]

Jamais le crépuscule a devancé l’aurore,
L’alpha et l’oméga sont sur ce point jumeaux.
Il suffit de traîner sur la jetée d’un port
Pour voir le paysage oxymorer les flots.

Le début est la fin et la vie nous encercle ;
Nous sommes assiégés par ces nouveaux départs.
Prisonniers de naissance sous ce vieux couvercle,
Nous ne connaissons rien de nos quelques hectares...

Nous ne saurons jamais qui de l’œuf ou la poule,
Qui de l’homme ou la femme et qui de l’Homme ou dieu ;
Mais nous savons encore observer notre boule
Et nous émerveiller de ces milliards de lieux.

*

Nous ne saurons jamais, mais nous savons aimer.
L’aurore et la soirée sont sur ce point jumelles,
En témoigne l’image à travers nos jumelles :
Le plastique a conquis le monde à tout jamais.

Que serait le Monet de demain sans un sac
Laissé au beau milieu des champs de nénuphars ?
Que serait sous la plume lyrique le lac,
Sans les poissons-plastiques éclairés par le phare ?

Et que serait enfin les mélodies volantes
Sans le battement d’aile allègre du ballon
Qui cache le soleil ? Ces œuvres insolentes
Sont nos natures mortes, exposées en Salons.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Les oxymores apportent à la fois une tonalité une tonalité et du rythme. Cela fonctionne fort bien !
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Un poème constitué d'oxymores efficaces.
Image de Benoît Sanzalias
Benoît Sanzalias · il y a
Merci !
Un mort-vivant est une oxymore. Un occis mort est un pléonasme !
Comme quoi...

Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Tiens, mais c'est vrai tout ça ! :)