1
min

Le pari de l’amour

Image de Francisco

Francisco

5 lectures

2

Mon amour
Poursuit vaille que vaille
Son petit chemin,
Même si,
Parfois sur le fil,
Il se faufile,
Difficile à suivre.
Sans lui je me sens vide
Ou trop plein
Et si j’en parle
Je ne suis même pas sûr
Que ce soit à cause de sa longévité
Ou de son abondance renouvelée.
Etranges et hasardeux paris
Que ses éléments se combinant
En rejetant mes tout à l’égo.
A part être, que nous reste t-il
Sinon sa délicate démesure 
Luttant contre l’appauvrissement des passions
Et notre besoin d’assurances tous risques.
Il est bien le seul, comme possible,
A être aimé pour ce qu’il ne donne pas toujours
Aux orphelins que nous serions sans lui.
A quoi bon le retenir aux frontières,
 Il mérite sans aucun doute d’exister
Sans jamais nous promettre de durer.
Essayez vous à « La mourre »
Jeu de hasard et illusoire d’un nombre
Deviné sur vos doigts et ceux de votre partenaire.
Jouez y la durée de vos désirs amoureux
Et tel le pari Pascalien,
Selon toutes probabilités,
Vous ne serez jamais perdant.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un instant de grâce dans ce poème en forme de reconnaissance.
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Le pari de l'amour... Un pari à prendre et vous le dites joliment.
·