Le paraître

il y a
1 min
35
lectures
2

Ecrire pour faire jaillir ce qui secoue sans cesse mon petit corps de femme passant inaperçue devant le spectacle continu de l'humanité; je fais danser les syllabes et les consonnes au rythme de mon  [+]

Son petit bonhomme vit dans le paraître

Qui absorbe tout de lui et de son être

Ses gestes, ses actes, et ses sourires

Sa sympathie et sa gentillesse à maudire

Il ne vit ni pour elle, ni même pour lui

Tout est faux, alors le bonheur les fuit!

Son couple est une vraie coquille qui brille



On se régale de l' hypocrisie et de ses fruits



















Et elle continue tous les jours à faire semblant

À peindre ses jours gris en rose ou en blanc

Pour égayer cette comédie et ses instants

Et cette cage, va-elle tenir encore si longtemps?

Keltoum Deffous, Constantine, le 22/06/2015

2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,