1
min

Le néant ne juge pas

Image de Diane Meunier

Diane Meunier

13 lectures

1

J’écris contre la mémoire...
Je veux faire hurler le silence dans des mots sacrifiés
Le vide me porte et l’absence m’inspire
qui me suspendent hors de sa portée
...
Je veux perdre la raison
et je ne sais pas pour qui ni pour quoi j’écris
je n’expose en prose ou en vers que le vague témoignage
d’une présence empêchée...
Préférant l’incendie au naufrage
j’écris
pour assécher mes rêves et les jeter au feu
incinération des illusions
comme de méprisables trésors avec pour témoins
les éléments et les nuages vaguants
Sans gémissements ni soupirs
sans eau salée débordant de mes yeux mécaniques
(Le sel n’est pas un bon engrais !)
Le désert restera désert c’est ce qu’il fait le mieux
Et je bastonne ce qu’on appelle « l’âme »
qui n’est qu’abîme
pour la débarrasser des mots sans lumière
des maudites cloches trompeuses
et de cet amour qu’elle réclame (publicité mensongère !)
Enfin :
j’effacerai toutes traces de cette entêtée
Je suis libre car je n’ai pas d’espoir

et le néant ne juge pas
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,