Le naufragé

il y a
1 min
374
lectures
192
Qualifié

Magyarophone, Aspie, chrétien, il paraît aussi que je suis poète  [+]

Image de Été 2018
Un pêcheur se démène avec sa pèlerine,
Voyant poindre la Lune alors qu’un jour se clôt,
Il voudrait oublier ce sentiment falot,
Lorsqu’il pêche l’ennui sa tendre le chagrine.

La perle parfois sourd de la vague marine,
Tandis qu’un trésor sombre avec son matelot ;
Dans un dernier effort il lâche un bibelot,
Qui part vers l’horizon d’une âme pérégrine.

Le phénix de la rime est un mort de renom –
Ne croyez point ce temps qui vous dira que non !
Surprenant dans le soir, prime son doux langage.

Le posthume des flots masque cet aigle amer ;
Les yeux de sa beauté séduisent sur la mer,
Quand la brume des mots chante un ultime hommage.

192

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,