Le muret de Luteau

il y a
1 min
284
lectures
5
Qualifié

Je m’appelle Jean-Jacques Luteau. Je suis né en 1954... Mon dieu comme le temps passe… J’habite à Poitiers, capitale du Futuroscope et de l’art roman réunis. Je veille la nuit et musicionne  [+]

C’est au pied du crayon
Qu’on voit l’écrivaillon
C’est au haut du papier
Qu’on voit l’écrivailler

Son cahier devant lui
Dévoile ses abysses
Abyssale blancheur
Parsemée de carreaux

Sa tête est la toupie
Où se fait l’alchimie
Tremblante bétonnière
Où se brasse l’idée

La voilà qui dévale
Elle se verse et s’étale
Le stylo la saisit
L’étire, la maçonne

Les mots font les parpaings
Les pierres, les moellons
La colle les contraint
A prendre position

Accepter les ratures
Petits coups de marteau
Respecter la carrure
Car il y a un cordeau

L’édifice est sommaire
Un muret de mots liés
Ce n’est pas du Molière
Ce n’est pas du René (Char)

Il ne va pas très haut
Ce petit abri sot
Il est grand comme un pot
Le muret de Luteau (c’est mon nom)

Un muret à quoi bon ?
Se dit l’écrivaillon
Ben c’est pour batisser !
Répond l’écrivailler

Le chantier est fini
Le poème est posé
Il est presque midi
C’est l’heure d’aller manger

Il doit un peu sécher
Ensuite nous verrons
S’il peut-être envoyé
A la Short Edition...

Il est presque minuit
C’est l’heure d’aller au lit
Trêve d’hésitation
Vive les colimaçons

5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !