Le monde du silence

il y a
1 min
17
lectures
3

Mon nom d'artiste est Slamity Jane. J'écris de la poésie depuis mes 12 ans. J'ai découvert l'univers du slam en 2008. Depuis j'ai sorti trois albums et un recueil, fait des concerts et  [+]

Une époque où on doit lire entre les lignes,
Dans laquelle on ne parle qu'à demi-mots.
C'est à nous que revient d'interpréter les signes,
Langage universel des sujets à quiproquos.

La compréhension en forme de points de suspension.
Les non-dits entendus s'endorment sur le fond.
Les propos sont aussi variés que les interprétations.
Pas de médiateur aux problèmes de communication,
Il risquerait d'y insuffler la trahison.

Les paroles s'envolent et les écrits restent,
C'est ce que tout le monde s'accorde à dire.
Les affabulations s'immiscent comme la peste
Quand quatre vérités semblent déjà trop à écrire.

Une époque où on manie la langue de bois.
Où chaque dire est gravé, taillé sur mesure.
Peu d'échanges peuvent vraiment faire foi,
Surtout lorsque l'on donne dans la démesure.

Certains ne se fient qu'à des sous-entendus.
Ne se souciant aucunement de leur crédibilité...
Ni de ceux qui ont la langue bien trop pendue.
Par eux la rumeur s'intensifie en toute tranquillité.

Ce qui est fictif est amplifié ; pire, déformé.
Et finalement rien ne peut servir de vérificatif.
Ce fait dessert aussi les plus mal informés
Qui deviennent suspicieux et vindicatifs.

S'enclenche alors la vendetta par les mots.
Si le combat est à armes égales on l'évite.
Et se sera à celui qui dégainera le plus vite.
La sentence sera la destruction d'un égo.

Une époque où la barrière du dialogue s'installe
Est une belle porte ouverte au monde du silence.
Là où on ne lave pas en famille son linge sale,
Où les secrets ne sont plus violés à outrance.

Dans cet univers insonorisé, le regard dit vrai.
On en savoure son calme et son authenticité.
C'est sans frustration que l'on peut s'y délivrer.
Une fois entré, il est difficile de le quitter.

Du monde du silence, l'on entend le brouhaha
De ceux qui s'écoutent parler et oublient le voisin.
Nous ressortons de ce cocon sûrs et certains
Que rien n'est plus dur que de se taire au bon moment.
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
C'est tellement vrai ! Vos mots sont parfaitement ajustés et maîtrisés ! J'aime beaucoup !
Vous gagnez un abonné et je clique sur j'aime !

Image de Claire Morin
Claire Morin · il y a
Merci de m'avoir lu et pour la critique !

Vous aimerez aussi !