1
min

Le marchand de sable

Image de Elisabeth

Elisabeth

3835 lectures

672 voix

FINALISTE
Sélection Public

Sur la falaise de ma mémoire
Je sculpte un poème dans le noir
La fenêtre ouverte, j'écoute le vent
Qui me chuchote des versets valsants

Les étoiles scintillent au plafond
La mer se dévoile à l'horizon
J'imagine l'écume dentellière
Se poser sur mes paupières

Sur la falaise de ma mémoire
Mon poème s'endort dans le noir
Bercée par les vagues ou chants d'épopée
Mon coeur s'évade dans la poussière dorée

Et, le marchand de sable vient de s'envoler.

Prix

Image de Été 2013

672 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
un marchand évanescent et enchanteur
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Beau et bien écrit, ce poème ! Si ce n’est pas trop vous demander, pourriez-vous venir lire “Coques de Noisettes” qui est en FINALE jusqu’à demain? Merci d’avance !
·
Image de Elisabeth
Elisabeth · il y a
Je suis venue à pas de velours tardivement hélàs ... mais je vais aller vous lire ... merci pour votre vote ...surtout si cela vous a plu cela fait extrêmement plaisir
·
Image de Elisabeth
Elisabeth · il y a
Un jour peut être ... elle vaincra dans toute sa splendeur ... toi être de mon coeur ...;-)
·
Image de Elisabeth
Elisabeth · il y a
Juste un vote pour atteindre un nombre paire ... merci d avance pour la belle âme qui votera
·
Image de Deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je découvre de belles rimes dans les tourments des vagues qui berce ces mots, au fur et à mesure, qu'ils s'écoulent.
·
Image de Elisabeth
Elisabeth · il y a
Merci cela me touche
·
Image de Elisabeth
Elisabeth · il y a
Bisoussss
·
Image de Elisabeth
Elisabeth · il y a
Ceux qui ont envie de voter vous pouvez toujours
·
Image de Elisabeth
Elisabeth · il y a
Mon poème revit
·
Image de Aannecy74
Aannecy74 · il y a
j'aime ce texte car sa simplicité est forte et pourtant la poésie nous emporterait comme dans un compte pour enfant
·