Le K d'Adam et Eve

il y a
1 min
145
lectures
3
Qualifié
Image de Été 2013
A l’heure du kief,
A l’ombre du kiosque,
Un kouros kamikase
Attend sa koré
Un cake à la main.

Le khan alerté,
en k-way sur son kart,
Court serrer le kiki
Au klepto des kippas,
De son kat, de son kif
Et du tube de ketchup,
Avant qu’il ne kidnappe
Le jour de kermesse
La fille du kiné.

Mais sûr de son karma,
Le jeune korrigan,
Karatéka de surcroît,
N’a que couic du kapo
Arrivant pareil un karbau
En képi de kapok
Et kimono façon kilt.

Le jeune cornac, tranquille
A l’ombre d’un kaki,
Etale son kilim,
Se sert du kawa
Et propose au vieux schnock
Un kiwi au kiri
En guise de calumet.

Le papi est quasi k-o
Comme un kakatoès
Atteint du kala azar
Ou de kafkokantisme.
Koalas et kangourous
Se culbutent sous son keffieh.
Lui faut un kleenex
Au kaiser car le coup
De knout est costaud.








Le kid narquois
Enfonce le clou
Et lui tend son kil
De kir au kummel..
Le kéké a du cran
Du haut de ses kilos
Et caquète que même
Pas peur deThe kid
de Calamity et des khmers.

Comme un coup bas
De kun-fu ou de kendo,
Le khalife encaisse knock-down
Kif- kif knock-out
Sous la kyrielle de claques .
Le cakos, lui, culmine
Sur le Kilimandjaro.

Sa kommandantur enkylosée
Façon kouglof, quitte les lieux
le cœur dans ses kroumirs.
Il casse même le kick
De sa bécane Kawasaki
En kit commandée
A la CAMIF.

Le jeune coq sans kopeck
Mais vainqueur,
Peut croquer sans crainte
Les kumquats de la belle,
Clore ses yeux de khol,
Goûter son koumis
Et lui offrir son képhir.

Seuls les kobolds
Eurent l’honneur d’écouter,
Leur Kodak au cou,
Les pages du Kama
jouées façon kabuki.
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !