1
min

Le grand ÇA

Image de Démisainsurge

Démisainsurge

21 lectures

2

Poussière de vie du grand univers
Je me heurte aux pylônes de la vie
Où je pourrais me raccrocher
Mais mon âme sait qu'il ne le faut pas
Alors poussière de vie j'erre dans l'existence
A la recherche de ma racine
Où comme un cordon ombilicale
Mon âme se lierait et se nourrirait de toutes
Les saveurs du grand ÇA
Et comme en symbiose avec l'univers
Je montrerai à l'oeil qui veille
Toutes nos faiblesses
Qui font toute ma tristesse
L'abscons de vos vies
Pousse la mienne à l'abnégation
Et mes maux au goût acerbe
Pousse mon être à l'acrimonie
Mon esprit alambiqué où pèsent mes affres
Qui font l'ambivalence de mon être
S'alanguit de jour en jour
Alors je vois l'oeil qui veille sur la déprave
Et son iris pleurer à l'ombre du saule
J'aime à asticoter l'esprit d'ampoulés que nous sommes
Et j'attends avec impatience
Le grand jour de l'admonestation
De celui que vous priez à la grand messe
La peau d'Adam qui nous recouvre n'est plus que chagrin
et comme l'étoile à disparaître dans le ciel
L'homme rapetisse de jour en jour
En emmenant avec lui prières et componctions
Alors l'oeil du grand ÇA qui veille
Cligne et ferme les yeux
Dans un grand repos
À l'ombre du saule
Il est et restera toujours
Le divin de tous les sourires
Du ne pas être
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Etre ou ne pas être, en vie, heureux, conforme, .... De grandes questions.
·