2
min

Le gardien de nuit. [Shadow Of Fire]

Image de Morne

Morne

6 lectures

0

Le gardien de nuit sait.

Il voit, dans le crépuscule de l'humanité,
les paysages érigés par le culte de la perfection.

Fascinés par le vide...

Il sait, qu'ils douchent leurs frustrations sous des flots de plaisir virtuel.
Il voit, les cœurs meurtris.
Il sait, qu'ils versent de l'alcool sur leurs plaies.
Il voit, les esprits prisonniers.
Il sait, qu'ils essayent de s'évader avec toutes les substances
qu'ils peuvent trouver...

Le gardien de nuit voit.

Les nez poudrés à en saigner.
Les bouches gavées qui ne peuvent plus fermer.
Les yeux englués aux écrans qui en oublient de ciller.
Les mains rivées aux manettes tellement poisseuses.
Les sexes torturés au point de s’ esquintés.

Le gardien de nuit sait.

Il voit, qu'ils essayent de se cacher leurs sordides réalités.

Esclaves des addictions...

Il sait, qu'ils essayent de sortir du flux,
qu'ils essayent de ne plus chasser les chimères
qu'ils essayent d'échapper au courant mortel de la nuit,
mais ne font que rêver...
pour mieux se noyer dans la résignation,
pour mieux se complaire dans leur malédiction.

Le gardien de nuit sait.

Il voit, que ce qui tue peu à peu l'humanité,
c'est la dépendance à tous ces palliatifs
Ah, la misère d'avoir trop peur de regarder en face
ce qu'ils sont devenus.
D'avoir trop peur de vivre en dehors de leur confortable conditionnement.

Robots fanatiques...

Le gardien de nuit sait.

Il voit, ce qui les empêche de se révolter,
d'allumer le feu d'où l'on tire le soleil,
de transformer la fin en commencement.

Possédés par leur besoin de posséder.

Il voit, ce qui les empêche de se lever à l'aube
et laisse leurs yeux chaque jour un peu plus éteints
résignés à attendre la mort comme une fatalité
inéluctable.

Hypnotisés par le néant.

Le gardien de nuit sait.

Il voit, qu'un monde de junkies,
conditionnés à courir après leurs récompenses,
ne peut terminer que terrassé par une overdose.

Si ce n'est pas cette nuit,
ce sera une autre qui ne verra jamais le matin lui succéder.

L'aube est un rêve hors de portée de leurs mains avides.

Si ce n'est pas cette nuit,
ce sera une autre qui ne verra jamais le matin lui succéder.

L'aube est une utopie face à leurs croyances aveugles.

Si ce n'est pas cette nuit,
ce sera une autre qui ne verra jamais le matin lui succéder.


Le gardien de nuit sait.

Il les voit, lapider celles et ceux qui savent,
que s'il reste un espoir en la vie,
c'est en réalisant des utopies.

*

Chanson présente sur l'album Shadow Of Fire par Yoshiwaku.
Bientôt disponible en téléchargement gratuit dans l'archive du netlabel le Colibri Nécrophile. https://archive.org/details/le-colibri-necrophile?sort=-publicdate
Deux video art clips extraits de cet album sont disponible ici
Primitive https://www.youtube.com/watch?v=kq0G-r5rgeY
Shadow Of Fire https://www.bitchute.com/video/gntdIwHppHtE/
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème