175 lectures

10

Qualifié

J’ouvre le dictionnaire, je vois le mot gâchis
Je nous regarde faire, et partout, il jaillit
Le gâchis d’la matière et ses montagnes sans herbes
Ses cartons, ses bouts d’fer, ses souillures, et ses merdes
Ces poubelles entassées, pleines de tout et de pain
Et ces gens oubliés qui n’ont rien, et ont faim

Le gâchis de la vie, l’irrespect de la terre
L’homme, petit à petit détruit son univers
Les forêts agonisent, l’été remplace l’hiver
Et bientôt la banquise ne sera plus qu’une mer

L’humanité se gâche, la société se pend
Et la vertu se cache, devant un peu d’argent
Les valeurs disparaissent, la beauté est banale
Tout ce qui intéresse, c’est l’horreur, et le mal

Alors qu’autour de moi la vie est si paisible
Le monde est en émoi pourtant, rien n’est visible

Alors, tout seul, je pense à mon amour gâché
Ironie ou malchance, la douleur est restée
Tout seul, je vis ma vie, je n’veux pas la gâcher
Je cherche le paradis. Il est là, je le sais

Quelque part avec toi qui réveillera mon cœur
Toi qui me séduiras et feras mon bonheur

Et je ne gâcherai rien car tout sera ardent
Et nous partirons loin où nous emporte le vent

PRIX

Image de Été 2013
10

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème