Le fou et la foule

il y a
1 min
308
lectures
43
Qualifié

"Le chant qui ne vient du cœur vaut peu."  [+]

Image de Automne 2020
Je suis le fou de la ville
Je porte des clochettes
Et je tremble de froid dans la brume du soir
La foule crie à mes flancs
Sans vraiment me connaitre
Elle s’exclame et s’incline
Mais je ne l’entends pas

C’est noir
C’est douleur
C’est douleur et silence
Mais je laisse mes bras faire des tours de magie
Et les ombres qui chantent
Et les ombres qui dansent
Me suivent au pas ivre…
Leurs monnaies de cuivre
Sont des balles ennemies

Je déforme mes lèvres, je défais mon visage
Histoire de faire rire…
Ou de faire l’insolent
Mais mon cœur n’y est pas
Mais mon cœur n’y est ; pire –
Mes pensées se retirent
Mon esprit est absent

Et je joue, sans les voir
De ces pâles étoiles
Dans un monde bizarre aux angles croulants
Au ciel recouvert d’obscures voiles
Et de fausses mémoires
Et de lunes mourantes

Pauvre fou de la ville…
J’ai brisé mes clochettes
Je n’ai plus de froid dans la brume du soir
Je m’en vais au pas lent
Sans vraiment me connaitre
Dans le noir sous mes cils
S’insinue le néant
43

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
"Re" doublement attristé étant donné les circonstances !
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Merci! On re-part à zéro... en espérant vivre dans le meilleur des mondes :)
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Euh... Si c'est celui d'Huxley, je laisse ma place ;) ;) ;)
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Ha hah ;) ;) ...Non, je suis du type candide :)

Vous aimerez aussi !