Le déserteur

il y a
1 min
42
lectures
8

J'écris pour m'amuser, flâner, rêver, voyager. Merci à Toutes et à Tous de votre visite  [+]

Tant de lettres écrites, réduites en poussière,
Tant de mots étouffés avant même de les connaître,
De notre union, je portais fièrement la bannière,
Ignorant que couvaient en votre sein des jours traîtres.

Tant de fois j'ai cru en cette belle complicité,
Tant de fois j'ai cru, mais à présent j'expie,
Que votre attention n'était qu'attachement et bonté,
Alors que votre cœur n'était que celui d'un bandit.

Vous faisiez de mes cieux un havre si généreux,
Que trop insouciante et naïve sans doute,
Je n'ai lu, je n'ai vu, dans votre œil pernicieux,
Cette folle et inattendue banqueroute.

Vous courrez désormais vers d'autres amours,
Mon soleil se fait fade et mon esprit si rêveur,
Se prépare à affronter de bien mauvais jours,
Et j'ai, en cet endroit, une lancinante douleur.
8

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !