Le cygne, les mines et l'oie

il y a
2 min
995
lectures
59
Finaliste
Public
Recommandé
Image de Automne 2013
L’oie, pataude, hésitait.
L’oie, interdite,
Considérait
Sidérée
L’enclos déterminé
D’un vieux terrain miné,
Au bord duquel le pas de l’oie l’avait menée.
Mais l’oie coûte que coûte
Voulait tracer sa route
N’y allant pas par quatre chemins
Avec ou sans parchemins,
« J’y vais, sans hésiter, fait l’oie,
Nécessité fait loi ! »
C’est alors qu’apparut,
La guigne !
Un cygne.
« Holà ! L’Oie ! fit le cygne,
Par ma foi, si votre patte d’oie foule au pied ce terreau,
Cette terre minée
Terminé !
(Fussiez-vous déterminée...) »
« Il est vrai que certains cygnes ne trompent pas,
Se dit l’oie,
Et ce cygne là me semble de bon aloi... »
« Holà, l’oie ! »
« Que me vaut l’honneur insigne, Messire Cygne,
De cette apostrophe indigne ? »
« Pardonnez, l’Oie, si ma voix vous exhorte
Sans amabilité
À l’immobilité,
C’est qu’en quelque sorte
Je fais grand cas de votre altérité
Et qu’il me semble gaillard qu’une oie blanche
Prise d’une folie franche
Franchisse les limites
Imitant les ribaudes
Aux dépens de nos rites,
De nos us, de nos modes. »
« Ah, mais ça, Messire Cygne, mais enfin, mes aïeux !
Vous immiscez-vous donc ainsi chez les messieurs ?
Ou bien votre nature invariablement penche
Vers les conseils donnés à nos belles oies blanches ? »
« Cent fois nenni l’Oie,
Mais ne minimisons pas l’ennemi
Sans foi ni loi
Je vous offre mon dos de cygne majestueux
Pour traverser ce champ, un bon dos vertueux. »
« Ou plutôt tortueux !
Que voulez-vous qu’on croie ?
Seriez-vous donc un saint ? Comme un cygne de croix ?
Vous ne m’aurez pas, foi d’oie ! »
Sur ce, sans sourciller, l’oie s’insinue sur ces sillons
Faisant une élégante cérémonie de clôture elle franchit la barricade
« Ça ira, ça ira » se dit l’oie,
Qui gambade
Badine
Parmi mines et graminées.
Mais avait-elle examiné,
Ce que son fi du cygne avait de conséquences ?
À quelques pas de là, fatale inconséquence,
D’une patte empâtée elle étête un téton
D’une antipersonnel laissée par un teuton
« Ma mie, ma miss, ma Mimine !
Ah mais vous avez bonne mine !
Ne bougez plus j’arrive
Et laissez votre patte sur l’ogive »
Le bon cygne sans rancune,
(Des oies blanches il n’y en avait plus qu’une)
Accourt et galamment
Vaillant, cœur sans égal, amant,
Pose une patte ferme en lieu et place de la patte d’oie
Qui retrouve d’un coup légèreté et liberté
« Allez, allez, ma mie, hâte-toi,
Continue ton chemin, pour plus de sûreté
Je reste ici cloué à la mine, jusqu’à fin germinal... »
(Ah oui, j’ai oublié de dire, nous sommes en 1802,
« Ce siècle avait deux ans » etc etc...
Zola, Victor Hugo, on se la pète un peu côté références)
Où en étions-nous ? Ah oui...
Le cygne amant en stade terminal
Bon comme un kouign aman
Resta là sur sa mine
Un passant l’examine,
Parfois
Et quelques fois
Il revoit
L’oie
Alors fou de joie
De loin, du fin fond de ses rêves en bleu
Il lui fait doucement un petit signe.

Recommandé
59
59

Un petit mot pour l'auteur ? 19 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nili ROBERTS
Nili ROBERTS · il y a
Drôle et drôlement bien écrit. :)
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
j'aime bien lire en ces tournures et symboles.
Image de Jean Sichler
Jean Sichler · il y a
j'adore ce jeu sur les mots et leurs assonances.
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Bonjour à vous,
J'avais aimé commenté et aimé votre poème. Aujourd'hui je vous invite à découvrir le mien "A l'air du temps" en finale du grand prix été poésie 2017. Bonne soirée.

Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Très beau poème tout en profondeur. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC "le petit voyeur explorateur" et son poème "la découverte de l’immensité" dans le cadre de la matinale en cavale. Bonne soirée à vous.
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Très beau poème agréable à lire et parfaitement réussi. J'aime. De la part de Tilee auteur du poème "transparence" en lice dans la dernière ligne droite prix été 2016. Je me permets de vous inviter à le lire et à le commenter si vous en avez le temps.
Merci à vous. Tilee

Image de Patricia Besson
Patricia Besson · il y a
quel plaisir de lire cette histoire d'oie !!!! et quel jeu de mots bravo très bien écrit..!!
Image de Yo le Roy
Yo le Roy · il y a
C'est toujours un immense plaisir de te lire, Philippe, et le temps n'a fait qu'accroitre ton talent !!!! Bisous.
Image de Rodgerss
Rodgerss · il y a
Reste comme tu es. Ne change rien.
Image de Nabelle Martinez
Nabelle Martinez · il y a
des jeux de mots drôles, d'autres fins et des (une) parenthèses surprenante d'humour; j'aime.
Si vous avez envie de vous promenez sous l'arbre, je vous invite à lire : http://short-edition.com/auteur/nabelle

Vous aimerez aussi !