Le ciel arbre et le berger

il y a
1 min
7
lectures
1

J'inspire, j'écris  [+]

Au silence mort des nids d'oiseau
Ou de ces branches jonchant la terre
Je sais vieil ami que c'est pour bientôt
Le temps s'étrangle au sablier de verre

Ton ombre m'a protégé de tout
De ces vents meurtriers sur la plaine
Ou pluie jalouse pour te rendre fou
Pleurait sans cesse de joie et de peine

Les moutons caressaient ton échine
Avec leur laine douce et soyeuse
En parsemant tes gouttes de résine
Mon troupeau collait sous ma main rugueuse

A voir le temps se tordre sur ton dos
Courbant tes épaules vers la source
Je n'avais pas vu au pied du ruisseau
Que tu étais là en jeune pousse
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Très belle illustration ♫

Vous aimerez aussi !