Le Chien, le Loup, le Dragon et l'Enfer

il y a
1 min
4
lectures
0

Ouragan de messages textuels informatiques, Picturales et Terrestres, les symboliques s'accumulent Sur l'océan dense électrique Et la violence virtuelle économique D'une gigantesque bulle:  [+]

D'abord il y avait Coeur de Chien.
Coeur de chien voulait une permanence
De cordes abondantes sur ses harpes affectives,
Coeur de chien haïssait l'abandon de soi
Et les rayures sur la bande magnétique
Tissé dans son Myocarde.

Coeur de Chien vivait seul dans la Pluie
Et tu l'entendais hurler et ronger sa laisse
Les nuits atroces de l'Ivresse du froid Septentrion,
Il priait l'Ailleurs Vif sur un pont de ciel d'habitudes
Mornes et Ternes, Coeur de Chien s'est brûlé
Les pas tentés par l'Ambition Femelle et la Rage
Solennelle de dominer l'Horizon.

Et puis il y eut Coeur de Loup.
Coeur de Loup mangea l'effort des plus forts,
Et les forteresses bénies beignets de bien.
L'Allégresse de la Meute devint son triste sort,
Son seul ressort, sa myriade ombrière et son saule
Pleureur sur l'Etang de l'étrange et l'onde du Sacrifice.

Coeur de Loup et les autres Coeurs furent loin,
Les traces fusèrent au fuseau d'estampe,
Dans la Neige hiémale, la coloration du thé Noir
Et l'infusion de la Pourpre sur les pelages d'ARGENT
Rendit toutes les mâchoires, de silence, splendides.
Mais la meute fut faible et défaite, et quitta Coeur de Loup.

Alors vint en lui le Dragon.

Le Dragon est aveuglé par les fumées blanches
De son Or-gueil qui consume de larmes sa grosse poitrine:
Blessé au thorax du vide omniprésent,
Tirent pour lui mille visions intérieures de l'outrage insensé
Des rivages affolés des Temps de Flammes qui nous attendent.
Le Dragon n'est pas un Coeur. Il est cage aux Flammes.

Le Dragon veut conquérir. Il ne respire
Qu'aux souffles vigoureux
Et aux tourbillons désirs:
Rivages-««««««««««««br /> ««««<Trésors««««««««
 »»»»»»»>Princesses««««br /> «<Cavernes««<Emeraudes«««
«<Cadavres-Rois-Décapités««««
«<Rivières Suprématiques««««««br /> et Naissance de l'Oeuf d'Or«««««««

Mais même le Dragon gèlera d'Humeur mauvaise
Et d'Amertume.
Alors de sa dépouille naîtra Coeur d'Enfer.

Ce qu'il fera, nul ne le sait...
Mais son désir veille déjà dans l'oeil seul de la nuit;
Au fond du cercle de sang sans pupille,
Nulle adoption. Nu, s'élance des cônes consumés
Un bateau-fantôme nageant en vain en acculant
Ses nuées de limbes sur un fleuve dénué,
Un fleuve mince comme un corridor
Dont la solitude règnera:
Coeur d'Enfer est un ange qui un jour remontera!
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !