Le cerveau en puzzle

il y a
3 min
47
lectures
12

Je sors d'une craniotomie (opération le 12 mai dernier), d'un méningiome bénin - non cancéreux - de + de 8 cm de diamètre - qui écrasait mon cerveau depuis des années. J'avais perdu mon  [+]

Ai-je insulté les dieux, tumeur très ancienne
Point de cadeau banal, tu ne m'as rien fourni
Méningiome doux, mais occupant fini
En pourrissant mes jours, moi l'auguste doyenne

En avançant trop loin, voilà tu t'es fait mienne
Huit centimètres sur mon cerveau racorni
Rasage, bistouri, le portrait dégarni
Basta ma maladie, averse diluvienne

Des propos décousus, cherchant en vain mes mots
Les jambes tricotant, des petits pas vieillots
Tout déraillait en fait, même l'autonomie

Un disque colossal écrasait mon cerveau
On me l'a retiré, de mon corps en lambeau
Existence en débris, ma craniotomie



Bonjour,

Pourquoi ce sonnet (un des deux que j'avais envoyés et qu'on vient de me refuser comme d'hab !!!) ?
Parce qu'il relate mon crâne rasé sur le devant et pourquoi m'a-t-on rasé le crâne allez-vous dire ?

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais j'ai été opérée le 12 mai dernier du cerveau, suite à une chute devant le Carrefour Blonden où je me rendais pour faire mes courses.
Comme je ne me relevais pas, on a appelé une ambulance qui m'a conduite directement au Montlégia, le tout nouvel hôpital à Liège.
J'étais complètement dans le gaz.
J'avais un méningiome de 8 cm de diamètre qui appuyait sur mon cerveau.
Bénin donc non cancéreux fort heureusement.
L'opération a eu lieu donc le 12 mai (je suis arrivée le 30 avril) car il y avait une volée d'examens à faire: scanner, IRM, prises de sangs diverses et variées (je plaignais le personnel soignant pour essayer de trouver mes veines)
Le chirurgien a quasi tout retiré mais il reste des traces.
Quasi ça ne veut pas dire tout et j'ai lu que ce genre de tumeurs pouvaient être récidivantes.
Et il en reste un deuxième que le chirurgien n'a pu enlever mais on verra à la mi-août avec l'IRM de contrôle et j'ai posé la question au chirurgien qui m'a dit qu'on le fera partir ou stopper sa progression via des rayons
Ouf on ne me rasera plus.
Comme j'ignorais que c'était une tumeur, j'ai tout mis sur le compte d'un vieillissement précoce
Je marchais voûtée, tricotant des jambes (je n'arrivais plus à ralentir en plus, marchant de plus en plus vite)
Incontinence urinaire catastrophique : j'inondais ma "couche" et aussi je noyais le canapé
Plus moyen de terminer mes phrases, trouver mes mots ( plutôt embêtant quand on est fonctionnaire)
Des absences, je restais debout dans un coin où je restais plantée devant la TV, quand je dis devant c'est devant et je mangeais debout et mon mari n'arrêtait pas de me dire: bébé, assieds-toi.
Et je parle d'absences, je ne savais plus où j'étais
Ah oui, j'oubliais, une perte totale de mon équilibre
Impossible d'enfiler une culotte ou un pantalon normalement
Je mettais 10 minutes, parfois plus et là aussi, j'étais dans mes absences.
Je me rappelle à l'hôpital, on avait dit de me laver à l'évier et un quart d'heure plus tard j'étais encore devant l'évier, toujours habillée évidemment et ma toilette non faite et l'eau qui refroidissait.
Le méningiome (le gros) faisait 8 cm de diamètre et l'opération a duré plus de 8 heures.
Sinon je suis restée la nuit et une partie de la journée suivante aux soins intensifs mais le 13 donc, suite au scanner ( le second), j'ai pu regagner ma chambre.
Je n'ai eu mal nulle part
Je suis rentrée chez moi le 19 mai et durant 10 jours, j'ai été piquée dans le ventre (pour éviter les phlébites (CLEXANE 40MG/0.4 ml en ampoules pour injection sous-cutanée et j'ai dû prendre pendant 6 jours des corticoïdes (MEDROL 32 MG)(dose diminuée de moitié les 3 derniers jours)
Par contre plus de médicaments contre les crises d'épilepsie (on me donnait du KEPPRA).
Mais quand je suis revenue de l'hosto, j'avais perdu 4 kilos (vive la bonne nourriture des hôpitaux hein)
Evidemment, on m'a rasé la moitié du crâne mais ça repousse déjà.
J'ai retrouvé parfaitement mon équilibre et mes cheveux continuent à pousser lentement mais sûrement.

Le 19 juin, je suis allée me faire recouper les cheveux.
Les prochaines dates clés :
Le 1er août : autorisation de sortir seule
Le 14 août : IRM de contrôle
Vers la mi août (je dois passer début août chez ce coiffeur pour montrer mes cheveux, décider de la teinte et prendre RDV): colo végétale au henné pour respecter mon cuir chevelu
(Je me tâte encore car mes cheveux sont encore fort courts - l'objectif principal étant de couvrir mes cheveux blancs)
Le 24 août, je vois le Docteur Nguyen, mon neurochirurgien pour discuter des résultats de l'IRM et envisager la suite pour mes tumeurs (reliquat de la première et la seconde à endiguer via des rayons)
Enfin, le 1er septembre, reprise du travail si tout va bien.
Prenez bien soin de vous et sortez masqués !

Gros bisous de Liège et merci pour l'accueil.
Christine


PS. Je vous renvoie également à https://short-edition.com/fr/mon-compte/oeuvre/un-herisson-bien-particulier-sonnet
C'est mon second sonnet sur mon histoire.

12
12

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Des mots pour le dire... c'est déjà guérir !
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Des mots douloureux qui paradoxalement encouragent ... MERCI. Bon rétablissement.
Image de Béhem
Béhem · il y a
Christine merci pour ce sonnet qui me touche. Comme dit LaNif ci dessous nous sommes là pour vous lire et vous encourager. J'ai survécu à 2019 une année très difficile pour ma santé. Ecrivez c'est une bonne thérapie, je vous attends. Bon courage!
Image de LaNif
LaNif · il y a
Souffrance, amertume et colère envers ce méningiome .De la rage même au souvenir de ce qu'il vous empêchait de vivre. Maintenant que vous êtes en partie délivrée, envisagez des moments plus sereins. Je pense qu'ici sur SE il se trouve beaucoup de poètes et écrivains qui sont pleins d'empathie pour vous.Pensez-y, croyez-y;Nous sommes là pour vous lire, aussi et surtout. Je suis un peu troublée, car finalement, je me demande si je ne prfère pas ce sonnet-ci. Plus dur, plus fort. Prenez bien soin de vous, Christine, vous n'êtes pas seule ici.
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Vous êtes ce qui s'appelle une forte tête ! Au figuré évidemment. Bon courage😊
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Le puzzle se reconstruit ... regarde, tes mots le disent ...et ton cerveau est un combattant ! un vrai .... bises jolies vers toi ...
Image de Duje
Duje · il y a
Ça ira mieux demain , comme chante votre Annie nationale .
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Merci Didier Poussin et Randolph.
J'ai envoyé ce matin un troisième sonnet sur le sujet
Plus simple dans ses tournures je pense
J'espère qu'il passera.

Image de Randolph
Randolph · il y a
C'est beau d'écrire des poèmes en ces circonstances ! J'admire !
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Le combat de la vie