Le buveur de souvenirs

il y a
2 min
19
lectures
1

Je m'appelle Lola, j'ai 20 ans et je suis écrivaine. J'ai sorti un 2 recueils de poèmes que vous pouvez retrouver ici : https://lavieenproses.webnode.fr/mes-livres/ Voici mon blog ... [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

  • Sur ce buveur de mots
    au quadrillage serré,
    à la marge absente
    et à la couleur délabrée,
    j'ai fait un saut dans mon passé...

    C'est ici que tout a commencé.

    1
    Que j'ai compris que
    le verbe « Oter » était pudique,
    lorsque sur son « o »
    j'ai malencontreusement
    oublié son fidèle chapeau...

    Que la Majuscule
    en début de phrase, était le Matin qui se levait,
    le Maître ou la Maitresse d'un récit, d'un paragraphe...

    C'est là aussi que mon insolence a laissé
    ses premières traces : « Je ne dois pas
    envoyer le ballon dans la tête de mon copain. »

    Ce n'est pas grave... il était aveugle,
    il n'a jamais su que c'était moi...

    C'est ici que j'ai également écrit mes
    premiers roulages de pelles :
    « Camille je t'aime je veux t'embrasser ! »
    et où j'ai subi également mes premiers râteaux :
    « Rêve toujours, je t'aime pas. »
    Bref, j'ai compris que le jardinage ce n'était pas pour moi
    Mais bon comme on dit :
    « Qui ne se plante pas n'a jamais de chance de pousser. »

    ...

    2
    Arrivé au collège,
    on me demande toujours
    de mettre le chapeau sur le verbe « ôter »
    mais cette fois, c'est à moi qu'on demande de l'enlever :
    « Pas de casquette dans les couloirs ! »

    Je n'oublie plus la majuscule en début de phrase
    mais cette fois, c'est moi qui ne suis pas du Matin...

    C'est toujours sur ce même papier
    que j'ai écrit mes lettres d'amour
    de façon plus délicate et plus distinguée :
    « Camille, j'ai des sentiments pour toi, je t'aime. Voudrais-tu un jour, poser délicatement tes lèvres sur mes lèvres ? »
    En grandissant, les râteaux sont plus violents :
    « Non, garde ta salive pour toi. »

    Les punitions ont monté d'un niveau également : « Renvoie de 4 jours pour avoir fait exprès d'envoyer le ballon dans la tête d'un de ses camarades »

    Youpi, 4 jours sans aller à l'école !

    Que j'étais naïf...

    ...

    3
    Arrivé au lycée, tout a été différent.
    Le verbe « ôter » s'est accordé avec le verbe « aimer. »

    Le "petit chapeau" n'était plus positionné vers le haut, mais vers le bas...
    lorsque sans avoir eu besoin de lettre d'amour, amoureux je suis tombé...

    ...
  • J'ai compris que la Majuscule, désormais, c'était moi
    pour être Maître de chaque nouveau chapitre de ma vie.
    Les punitions ne ressemblent plus à celle de l'enfance.
    Cette fois, c'est toi qui assumes tes choix, tes
    erreurs, qui prends tes responsabilités.
    Et si c'était ça, devenir adulte ??
    4
    Aujourd'hui j'ai 30 ans
    J'ai retrouvé ce papier où
    j'ai commencé
    à conjuguer « vivre »
    plutôt qu' « exister ».
    A donner la parole
    à mes maux,
    corps encombrés
    à qui j'avais demandé
    de se taire, de se faire oublier.
    J'ai continué de me prendre quelques
    râteaux mais j'ai appris à jardiner :
    On n'arrache pas une fleur à son jardin.
    On prend soin de l'arroser et de la laisser
    grandir dans un environnement sain.
    La nostalgie transpire
    sur ce papier où l'auréole de ma jeunesse apparaît,
    où le quadrillage est serré, la marge absente et la couleur toujours délabrée...
    Je replie mon passé et le range dans son tiroir poussiéreux qui m'a fait éternuer d'émotions et piquer un peu le yeux...
    Et sous l'effervescence de ce retour en enfance, je vais donner un bon coup de pieds dans le ballon du jardin... BOUM ! Ou plutôt dans la tête de mon voisin...
    Oups... je ne l'avais pas vu...
    ...
    Ce n'est pas grave... il est aveugle,
    il ne saura pas que c'est moi...
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Heureuse de vous découvrir :)
Image de Lola Berthomé
Lola Berthomé · il y a
merci :)