Le Bateau Ivre

il y a
1 min
20
lectures
1
L’écume blanche révèle des profondeurs bien noire
Bercé au fil de l’eau contemplant la lune du soir
L’air y est doux, l’océan chantonne des vers bavards
Les yeux vers l’horizon s’imprégnant tel un papier buvard

Le sourire se couchant à droite, à gauche se levant les larmes
Oh grand Poséidon calme cette fureur
Donne-nous la clef de cette boîte, révèle-nous ton vrai charme
De ce nectar bienfaisant de douleur

Le bateau tangue douce mer est ivre
L’oncle Daniel arrivant sur le pont
La mort chuchotant ces raisons de vivre

Le marin n’ayant que peu de raisons
Il y bien longtemps qu’il lui a été jeter une bouée
Que nos cœurs attendent d’être bouer sur la jetée
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !