2
min

Le baiser (d'après Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

20 lectures

7

LE BAISER (d’après Maupassant)

Donc ma chère mignonne,
Tu pleures du matin au soir
Parce que ton mari t’abandonne.
Je n’en sais pas si long que tu peux croire
Mais pourtant tu me demandes conseil,
À moi, une vieille !
Certes je n’ignore pas tout dans l’art d’aimer
Ou plutôt dans celui de se faire aimer.

Tu me dis
Que, pour ton mari,
Tu n’as que caresses, attentions,
Douceurs, baisers doux et longs...
Le mal vient peut-être de là.
Tu embrasses trop.
Oui, c’est cela !
Tu embrasses trop !

L’homme exerce sa force physique,
Avec une violence inique.
La femme, douée pour le charme,
Domine par le baiser.
C’est son arme.
Faut-il encore savoir l’utiliser.

Si nous voulons régner
En souveraines toutes-puissantes,
Nous devons également témoigner
D’une diplomatie constante.
Nous savons que l’amour est fort
Comme la mort
Mais il est parfois aussi fragile qu’un lys.
Le moindre choc le brise.
Veillons à ce que nos baisers
Ne perdent en finesse
Et nuançons nos caresses.
Notre vraie puissance : c’est le baiser.
Retiens bien cela, ma fille,
Le baiser est notre talon d’Achille.
Quand nous abandonnons nos lèvres,
Nous devenons reines, sorcières, orfèvres.
Le baiser n’est qu’une préface pourtant,
Un avant-propos charmant.
C’est dans le baiser,
Dans le doux baiser
Qu’on sent les prémices de l’union.

Quand nos lèvres se joignent, nous goûtons
À la plus divine des sensations
Qui nous soit donnée de ressentir.
C’est l’instant de la prime confusion
De nos cœurs prêts à défaillir.
Le baiser donne cette perception
Immatérielle de deux êtres
Ne faisant plus qu’un. Exquis bien-être !
Aucun délire de possession
Ne vaut ce contact humide et frais.
Mais vigilance : un rien ne l’émousserait
Il change de valeur selon les circonstances,
Les dispositions du moment et l’ambiance.
Souvent les femmes cessent de s’imposer
Par le seul abus de leurs baisers.
Si ton mari s’éloigne de toi,
Tes lèvres tendues avec obstination
Vers les siennes, en est sans doute la raison.
N’embrasse jamais ton mari
En public, dans le train ou au restaurant.
Se sentant ridicule, il t’en voudrait longtemps.
C’est du plus mauvais goût. Refoule ton envie.
Méfie-toi aussi des baisers exaltés
Prodigués dans l’intimité.

Un jour, nous étions dans ton salon, tous trois
(Vous ne vous gêniez pas devant moi.)
Ton mari te tenait sur ses genoux
Et t’embrassait dans le cou.
Soudain, tu t’es écriée : -« Ce feu diminue ! »
Il se leva aussitôt et toi, tu es venue,
Les lèvres mendiantes vers lui,
Et tu lui as dit :
-« Embrasse-moi ! »
Il soutenait trois grosses bûches, et toi
Tu as posé ta bouche sur la sienne.
Il restait debout à grand peine,
Les reins tordus,
Les bras rompus.
Puis tu lui as lâché d’un air froissé :
-Tu ne sais donc plus embrasser ?
Parbleu, ma chérie !
N’étreignons pas à des moments mal choisis :
Quand Il enfile ses bottes,
Quand Il noue sa cravate,
Quand Il perd une partie de belotte,
Quand, au piano, Il déchiffre une sonate...

Ne juge pas mon babillage insignifiant.
Tu sais, ma belle, l’amour est évanescent.
Je le répète : un rien peut le briser.
Tout dépend de nos baisers.
Un baiser maladroit peut causer bien du mal.

Ta vieille grand-mère, Jeanne Bonal.
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Flore
Flore · il y a
Maupassant n'aurait pas mieux dit...Mais aujourd'hui....
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
...je vois ce que vous voulez dire
·
Image de Duje
Duje · il y a
Une grand-mère savante . Maupassant quel fin connaisseur !
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
L'art du baiser.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Une belle appropriation de Maupassant. Ce baiser est exquis, bravo.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Tout cela a bien changé...
Très jolie variante du conte !

·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
me suis-je vraiment trop éloigné de Maupassant ?
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Non, variante ou variation parce que c’est en vers. J’étais sur mon téléphone, ne pouvant peaufiner mon commentaire hier soir. Beau dimanche à vous Charles !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je ne connaissais pas ce poème de Maupassant...
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
Maupassant a écrit 300 nouvelles en prose. Mon toc est de les transformer en bouts rimés. Voilà pourquoi vous ne connaissez pas "ce poème" . Ceci dit, Maupassant a commencé sa carrière comme poète...mais il n'a pas longtemps insister ! merci, Maxime ,de me lire.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une grande leçon de chose ...
·