Le 22 avril

il y a
1 min
1
lecture
0
Le soleil brillait, mais tout juste.
L’air sidéré,
le firmament pétrifié, horrifié.

Venus assister en assemblée,
les souverains et pas que.
Tous retenaient le souffle.
Bouche-bée.

Hommes et femmes, petits et grands, ils se celaient la vue.
La suite souhaitait avoir des écailles sur les yeux.

« Regardez... » s’exclamèrent-ils.

Quel... ! Quelle... ! Mais, rien ne s’exprimait.

La-voilà...
Sous tous les yeux.
Au-dessus de tout.

« Dommage... » s’apitoyèrent-ils. « Dommage... »

Tellement belle...

À présent...
Ternie.

Implorant toute clémence qu’on savait lui montrer.

« Mais, qu’en ai-je à faire ? » ricanèrent-ils.

Franchement, qui pourrait vouloir d’elle ?
Songer à elle n’est qu’une détestation écœurante.
La témoigner est une exécration absolue.

Elle est néant,
éconduite au monde des revenants.
Sa présence n’est qu’une friande amuse-gueule pour bien,
la compter parmi ses amis est un vrai dédain.

« Ô, Seigneur, épargne-moi du sort pareil ! » se complaignirent-ils.

Sa couronne rasée.
Frappée.
Une moins que rien maintenant.

Trichée.
Foudroyée.
On dirait une maudite blasphémée.

Elle est volée.
Violée.
Agressée.
Sa prison est les plus ténébreux des ténèbres.

Une estropiée.
Mourante.
Souffrante.
Gausserie, risée amusante.

Défaite.
Perdue.
Une chienne tabassée à la rue.
Une mendiante auprès de l’entrée.

La mort écrite sur son visage.
Le paradis semblerait pourtant bien silence.

« Heureusement, ce n’est pas moi ! » se consolèrent-ils.

Elle se voyait larmoyante,
agenouillée, mains sanglantes.
Sa vie ne tient plus qu’à un seul fil.
Or, tout reste immobile...

Et pourtant,
elle est au courant.

Que face au destin,
elle doit toujours se montrer vivante.

Que face au destin,
iris vers le Tout Puissant.

Le poing bien levé,
continuer à s’en sortir rescapée.

Pousser, à jamais grandir,
une marguerite dans la terre la plus aride.

Endurer.
S’éterniser.
Une promesse à honorer.

Témoigné du destin,
son cœur levant.
Espérant...
un meilleur 22 prochain.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,