Lave venimeuse

il y a
1 min
2
lectures
0

Je suis né et depuis j'attends l'inspiration (et l'amour)  [+]

Les tonalités du sombre et de la terreur sont,
Dormant dans un jardin d'os rouge, fumant cratère,
Où dansent squelettes dans le sang : liqueur amère ;
Feu d'or, la lave dort au fond du gouffre sans fond.

Affreux monstre que le volcan mortel, sanglant mont,
Réchauffe dans sa caldeira : une hydre qui erre ;
Serpent multicéphale que les crocs tibia acère,
Sortant des crevasses pour mordre les hommes bons.

Il s'enroule brisant les os avec son corps long,
Et avec son venin brûle et à jamais fait taire ;
La peau fond la chair grille les os calcinés tous noirs ;
Et il traînera ces morts dans ce bouillant chaudron,
Dans sa maison de magma et d'os : son cimetière.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,