1
min

L'auriculaire et la crotte de nez

8 lectures

0

C’était un’ p’tit’ crott’ de nez
Qui n’ sortait
Qui n’ sortait
Jamais d’ chez elle, ah ! ça, mais !
Ah ! ça, mais !
Non, jamais !

Un gros pif, elle habitait,
Petit’ crotte,
Dans sa grotte,
Très confortable, il est vrai !
Et très frais !
Il est vrai !

Poilu just’ ce qu’il fallait,
Ce gros nez !
Très très frais !
Juste pour être douillet,
Quand on y’est !
Ah ! ça, mais !

Dès qu’un index s’approchait
Dès potron...
Potron-minet
Elle se recroqu’villait,
Il est vrai !
Effrayée !

Un jour, un auriculaire
Au bel air,
Tralalère !
L’approcha, l’ongle bien fait
Ah ! ça, mais !
Il lui plaît !

Elle aurait dû se méfier
Bien au frais !
Il est vrai !
Prestement, il l’a ôtée
Ah ! ça, mais !...
Qu’est c’ qu’il fait ?!

L’a roulée avec le pouce
Mais en douce !
A la coule !
Dans la bouch’ l’a enfilée,
A jamais !
Ah ! ça, mais !

Que vous soyez crott’ de nez
Ou mieux né !
Ou mieux née !
N’ vous fiez pas au bel air
D’n’import’ quel auriculaire !
Mêm’ bien fait !
Mêm’ bien fait !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,