L'aube

il y a
1 min
114
lectures
64
Qualifié
Timide d’abord, sous son épais voile sombre,
L’aube s’étire doucement et sort de l’ombre.
La nuit la retient encore un peu, envieuse,
De sa lumière céruléenne, pourtant curieuse.
Tout en peignant le paysage en or, l'aube mue et devient l’aurore.
64

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,