L'artisan amoureux (suite et fin)

il y a
2 min
14
lectures
2

Plaisir, besoin, ivresse, tourment, drogue, obsession, compulsion, consolation et éclats de rire... bref, ECRIRE !!! Ecrire ma vie, vivre mon écriture. Chaque jour et toujours. Pour ma Joie qui  [+]



" Je veux être poète et je travaille à me rendre voyant."


Lettre d'Arthur Rimbaud à Georges Izambard, le 13 mai 1871


L’ARTISAN AMOUREUX

Poétique (8/8)

Poète, que tout soit lumière
Volutes de la phrase en liesse
Regard diamantin qui s’éclaire
D’un refrain pétri de tendresse.

Que chaque vers palpite et chante
Ouvert sur l’immense Inconnu ;
Que l’image surprenne et tente
Comme la primeur d’un corps nu.

Que ta phrase soit un chant clair
Loin des charabias et des doutes ;
Que dans l’obscur vrille l’éclair
Zébrant la césure et la voûte.

Ne sois jamais le mage austère
Condamnant l’humaine cité.
Si tu veux déchiffrer la terre,
Choisis de t’y enraciner.

Sois de cette aventure humaine,
Compagnon en marche et en lutte.
Façonne l’opus dans la peine
Sois l’artisan habile et rude

Prévois la route où tu t’engages
Ne laisse rien au vain caprice.
Le verbe est ton seul outillage,
Sache en déjouer chaque vice.

Du moindre mot fais un ami
Mais sois un maître difficile.
Il deviendrait ton ennemi
S’il te dictait un choix futile.

Domestiquant l’intelligence,
Ruisselle surtout de bonté :
C’est par cette clarté intense
Que rayonne la Vérité.

(Fin classique)

Mais des mots ne sois pas dévot !
À l’humble jeu d'une charade
Laisse ton rêve qui s’évade
Accrocher une perle d’eau.

 (Fin explosive)

                S'il
            ne
                   cité
                        rayonne
        sois un maître
               voûte

MAIS DES MOTS NE SOIS PAS DÉVOT !

               Mon second
                        artisan
          le verbe
                       tendresse
               volutes
                    cœur

À L’HUMBLE JEU D’UNE CHARADE

               Mon troisième
          diamantin
                    corps nu
                 Poète

LAISSE TON RÊVE QUI S’EVADE

               Mon tout
          clarté
                          beau
                  eau

ACCROCHER UNE PERLE D’ o
                                                 
o
                                                 
o
                                                  o
                                                  o
                                                  O
                                                 ۝

_________________________________


Ecrit à Boulogne dans la nuit du 14 au 15 septembre 2020. Suite et fin de l’épuisant périple !


Poétique

SOMMAIRE

1/ Les mots neufs du matin
(Sélectionné pour le Grand Prix du Court Automne 2020)

2/ Le moissonneur d’étoiles

3/ La place du village
(Sélectionné pour le Grand Prix du Court Automne 2020)

4/ Juste derrière la porte

5/ Alexandrins, Alexandra

6/ Par monts et par mots

7/ Poète, prends garde !

8/ L’artisan amoureux

2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
J'ai lu votre texte avec grand intérêt! Je pense que le poète est un défricheur un rêveur un passeur ... En cela il est l'artisan d'un mystère: un cœur qui bat un cerveau qui bouillonne et un poème qui naît! Merci pour votre partage (avec des mots que je comprends sans torture intellectuelle inutile sauf à se cacher). Mon vote.
Image de Randolph
Randolph · il y a
En cette dernière page des Poétiques, vous placez la barre haute ! Vous avez certainement raison, peut importe raison d'ailleurs, si c'est votre conviction. Vous me pardonnerez j'espère, Bellinus, de ne même pas tenter de résoudre les charades, j'en suis totalement incapable.
Un dernier mot, j'ai intitulé un de mes recueils, non édité, "Le jardinier amoureux " (un extrait se promène peut-être sur ma page, je ne sais plus). Un cousin de votre artisan amoureux ? Bonne journée, poète !

Image de Bellinus Bellin
Bellinus Bellin · il y a
Merci, cousin ! Et bonne journée.
Image de Randolph
Randolph · il y a
Toi aussi, bonne journée ! Figure-toi que depuis tôt ce matin, je jardine ! ( et suis toujours amoureux...elles sont tellement charmantes !)
Image de Bellinus Bellin
Bellinus Bellin · il y a
Quel courage ! Sous ce soleil ? Bravo. Mais qui sont ces charmantes "elles" ?
Image de Randolph
Randolph · il y a
J'ai justement commencé à l'aube pour presque terminer vers 10h30, avant les grosses chaleurs.
Quant à "elles", tu peux lire Elle, la Femme, ou bien toutes celles que j'ai aimées et celle que j'aime encore, ou bien un badinage auprès de la gente féminine de ShEd !
Dans une autre dimension, un autre sens du mot amour, je quête, je tends vers l'amour universel, et là, ce n'est plus il ou elle, mais mon frère, mon ami, mon prochain, mon lointain !

Vous aimerez aussi !