Larme

il y a
2 min
5
lectures
0

Petite mon imagination me faisait écrire des histoires, ado mes premiers émois m'ont fait tenir un journal, jeune femme ce sont les leçons de la vie, mes quêtes, mes luttes intérieures ou mes  [+]

Victoire au désespoir, chaque larme à son histoire...

Une larme à la naissance
Poussant les portes de l'existence
On quitte la transparence pour saisir sa chance
Une larme pour l'enfance
Dans ce berceau d'innocence
La connaissance éveille nos sens
On dit au revoir à l'insouciance

Une larme pour nos mères
Nos gardiennes nos terres premières
Qui se battent comme des guerrières
Croient en nous et qui espèrent
Nous voir prendre une voie sincère
Avant de pouvoir quitter cette terre

Une larme pour nos angoisses
Au moment de se faire une place
Au milieu d'un monde de glace
Ne pas céder sous la menace
De devenir comme ces rapaces
Rester soi-même et leur faire face

Une larme pour ces vices
Que le système veut qu'on subisse
Pour assouvir tous ses caprices
De nos âmes il se nourrissent
Et garde nos esprits captifs

Une larme pour ceux qu'on laisse
Victime du temps qui presse
De partir construire sa forteresse
Pour dompter nos faiblesses
Et se parer à tout ce qui blesse

Une larme pour l'émoi
Que la vie provoque parfois
Dans une musique une rencontre un endroit
Le sentiment d'une première fois
Une attention qu'on attend pas

Une larme pour nos espoirs
Qui se réalise tôt ou tard
Parce que même dans le brouillard
On n'a pas cessé d'y croire
Pour tant de projets illusoires
Qu'on a dû mettre au placard

Une larme pour nos rêves
Ceux qu'on touche ceux qui s'achèvent
Grâce auxquels chaque jour on se lève
Pour les poursuivre sans aucune trêve
Grâce à eux notre âme s'élève
Et le divin en nous s'éveille

Une larme pour nos doutes
Quand la foi n'est plus notre route
Sous nos peurs le dos se voûte
C'est l'heure de passer parce qu'on redoute
On se promet d'avancer coûte que coûte

Une larme pour ceux qu'on aime
Ceux qui jamais ne reviennent
Ceux qui marchent avec leur chaîne
Impuissant devant leur peine
En silence pour eux on saigne

Une larme pour la souffrance
Qu'on maquille de silence
Devant toute cette déchéance
Lorsqu'on fait croire qu'on avance
Alors que notre vie n'a plus de sens

Une larme pour nos amours
Ceux qui sont restés sourds
Ceux qui nous sauvent chaque jour
Pour l'amour tout court
Source de vie jamais à cours

Une larme pour les au revoir
Ceux qui ne sont que le début d'une histoire
Parce que tout l'univers nous le fait savoir
Ceux qu'on laisse mourir sur un trottoir
Par un intense dernier regard
Le cœur vers un nouveau départ

Une larme pour notre quête
Nous en tête nous prend la tête
La vie telle une enquête
Qu'on poursuit sans un break
Avant de la vivre comme une fête

Une larme pour nos proches
Choquées ces pauvres cloches
Nous accablent de reproches
Quand à aucun modèle on se raccroche
On préfère nous-même tailler notre roche

Une larme dans nos rires
Ces moments de partage et de plaisir
Qui nous font oublier de devenir
Qu'importe de vieillir
S'il nous est toujours donner de rire

Une larme pour nos regrets
Non non c'est pas vrai..
Nos larmes sont trop sacrées
Pour pleurer sur le passé

Richesse d'une larme
Porte nos joies porte nos drames
Petite perle d'eau roule et coule sur la peau
Les larmes rivière de nos vies
C'est ainsi le cours de la vie
Se déversant un jour dans l'océan
Pour mettre fin à nos tourments
Venant tous nous y confondre
On redevient l'âme du monde
Unis dans cette immensité, infime parcelle d'éternité
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,