1
min

L'amour fou 2.0

Image de Gérald Cursoux

Gérald Cursoux

1 lecture

0

Femmes qui glissaient comme des ombres
Devant ces mecs bronzés et flambards
Prisonnières du futile monde
Indifférentes à leurs regards,

Recherchant des palmiers la fraîcheur
Sur les transats du Bar de la Plage
En suçant des glaces de couleur
Vous rêvez d’amour et de voyage ;

Mais l’amour est là sous la lumière
Il est temps de lui sauter au cou !
De ces hommes dont vous serez fières

Vous aurez enfin la jouissance
D’une étreinte sauvage et puissante :
Ne saviez-vous que l’amour est fou ?
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,