1
min

L'âme-mer veille

Image de Wynn

Wynn

22 lectures

2

Si toi aussi as attendu l'aube en été,
Seul, étendu sur le bois d'une jetée
Protégé de l'onde froide et des brise-lames,
Te ressentais tu délesté du moindre gramme ?

As-tu confondu ciel et mer à l'horizon ?
J'ai perçu ces mains amis sur le ponton
Cette ombre tiède qui vient soupeser le cœur
Cette douceur qui vient au milieu des pleurs.

Des âmes nous aiment et elles dansent nos danses,
Elles se prénomment Étienne, Mary et bien d'autres,
Ont choisi de lier leur sort au notre

Je voudrais tant l'entendre mais je ne le puis
J'attend encore que l'aube suive la nuit
Elle aime quand l'âme danse, danse à la vie
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Plaisir des yeux, plaisir de l'âme.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Comme un instant suspendu, un espoir sans cesse reconstruit.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur